NESTOR MARTIN FERNANDEZ

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Nestor Martin Fernandez de la Torre (1887-1938) était un peintre décadent né aux canari. Une grande partie de sa production est conservée dans le Musée Nestor à Las Palmas.

autoportrait


Bien qu'au début cet artiste ait soutenu le coup d'Etat du général Franco, il s'est ensuite éloigné des nationalistes. Son travail a subi le veto d'une église catholique espagnole intransigeante qui considérait que les peintures de Nestor Martin Fernandez de la Torre pourraient corrompre ceux qui les observent.

Nestor Martin Fernandez de la Torre a vécu entre Madrid, Barcelone et Paris; c'est seulement à la fin de sa vie, qu'il est revenu dans son île natale. Son travail était très prisé en son temps, en particulier parmi les fortunes d'Amérique latine. Son oeuvre peut être comparé à celle d'autres artistes de son temps comme Julio Romero de Torres, Josep Maria Sert ou Camarassa Anglada.
 



En 1909, la peinture «Le mariage du prince Nestor", une toile symboliste qui dépeint le mariage de figures androgynes, un véritable argument de la liberté pour l'amour de quelqu'un pour une personne de son propre sexe.

 



En 1912 répéterait ce message dans sa peinture "Le Baiser entre l'Est et l'Ouest".

 
 



En 1927, dans l'image repos en mer, il dépeint son amant le compositeur Gustavo Duran, évoquant sa relation avec le jeune musicien, rencontré dans leur résidence étudiante.
 




Il a laissé une œuvre inachevée, Poème de la Terre: << Je voulais peindre huit couples dans une attitude passionnée, l' amour et le désir au-delà des genres établis.>>. 

 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
Adagio (1903)

 

Dama de les roses (1908)

 

 

 

Néstor Martín Fernández de la Torre avec Alonso Quesada devant la Matinada del Poema 
 
El Noi Arquer (1912)
 
 

 

Poema del Atlàntic, Matinada (1912-1913)

 

 

NESTOR MARTIN FERNANDEZ
NESTOR MARTIN FERNANDEZ

Publié dans peinture

Commenter cet article

xristophe 19/03/2017 15:35

Les femmes "merveilleusement" musclées ? Merveilleusement ? Vraiment ?

ismau 16/03/2017 19:04

Un peintre intéressant ... N’était-ce pas "assez osé" pour l’époque, ce genre de sujets ? Avec la curieuse ambiguïté de ces ces couples enlacés, aux femmes elles aussi merveilleusement musclées, dont on voit à peine la poitrine . J’en ai trouvé ici un bel exemple supplémentaire : https://4.bp.blogspot.com/-BXYhkQotytE/Vhp6w2c5AfI/AAAAAAAAMVY/6sxlQE1h90Q/s1600/tumblr_nvsxfpEj3y1uvd0n3o1_1280.jpg

lesdiagonalesdutemps 16/03/2017 23:12

Merci pour le lien. Ce genre de tableau est "osé" à toutes les époques. On comprends les problèmes du peintre avec l'église ce qui ne l'a pas empêché de faire des décorations murales dans des lieux publiques aux Canaries à la fin de sa vie.