Julia Fullerton-Batten, “feral children”

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans photographe

Commenter cet article

xristophe 01/02/2017 16:27

J'ai l'impression que l'un de ses perroquets s'est glissé (la photo°2) sous son collant. Gare à la psittacose dirait Tintin !