Votez Alain Juppé

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Votez Alain Juppé

Les fidèles attentifs et perspicaces de ce blog, doivent bien subodorer que je ne suis pas de gauche. On m'a même traité parfois d'extrémisme de droite, étiquette que je ne récuserais pas si, aujourd'hui affublé de ce qualificatif, on ne vous rangeait pas parmi les sectateurs d'un parti dont la chef est une avocate au physique et à la harangue de poissonnière. C'est curieux cette habitude de la classer à l'extrême droite alors qu'elle est bien plus à gauche qu'à droite, en véritable populiste. Comment peut on être de droite en étant populiste, alors qu'être de droite c'est être élitiste.

Or donc, il faut voter à la primaire de droite quelle que soit votre obédience politique et y voter Alain Juppé pour barrer la route à cette redoutable mégère et encore plus au nain parvenu qu'est Sarkosy, ce pyromane qui se déguise en pompier dés qu'une élection arrive. Car c'est à Sarkosy que l'on doit nos principaux maux du jour, auxquels certes a contribué la socialocratie du dernier quinquennat; c'est la désastreuse intervention en Libye mitonnée par Sarkosy qui a fait céder la digue qui protégeait l'Europe du flux migratoire. Cette opération sous le grossier maquillage humanitaire n'avait que le seul but de supprimer un bayeur de fonds devenu gênant.

Voter Juppé c'est redonner une figure respectable au pays pour qu'il soit respecté      

Trouvez votre bureau de vote en utilisant le moteur de recherche au lien suivant :http://www.alainjuppe2017.fr/ouvoter. Attention, les bureaux de vote ne seront pas forcément les mêmes que ceux où vous avez l'habitude de voter pour les élections présidentielles. 

Publié dans métapolitique

Commenter cet article

xristophe 24/11/2016 00:04

Je reviens à Ismau dont je me demande comment elle entend le terme "repoussoir" - appliqué à mon cher Sarko - que je voulus voir à son arrivée comme un nouveau bienvenu petit Bonaparte ! Le Robert offre tant de sens, pour ce mot "repoussoir", qu'on s'y perd. C'est même un terme d'esthétique qu'elle doit connaître. Mais l'idée de "contraste" y est toujours présente ; par ex. : "Personne qui en fait valoir une autre par contraste". Ainsi Sarko "contraste" avec Le Pen évidemment. C'est ce qu'Ismau veut dire. Elle est pour lui comme je le suis, je suis content de le comprendre. ("Soudain joyeux il dit Grouchy ! C'était Blücher...")

lesdiagonalesdutemps 24/11/2016 07:27

Dans le cas de Sarko, dimanche dernier, son Blucher a été Fillon. Votre comparaison avec Napo est fort judicieuse car seule, ou à peu près, la Corse a placé Sarko en tête de la primaire. Je suggère au prochain président qu'il donne son indépendance à la corse et nomme au paravant Sarko Gouverneur. 2 problèmes de moins pour le pays c'est déjà cela.

xristophe 23/11/2016 19:25

Ismau contre mon cher Sarko, c'est la fin de notre amitié ! En plus Juppé anti-pédé, anti-avortement, rédhibitoirement chauve et laid ! De toutes façons moi depuis le retrait du Général, je ne vote plus - débrouillez-vous !

ismau 22/11/2016 16:24

Quand j’ai commencé à visiter votre blog il y a quatre ou cinq ans, je ne m’attendais pas du tout à cette très bonne surprise : être un jour d’accord avec vous sur le plan politique ! et pourtant c’est exactement le cas aujourd’hui . Pour le 2ème tour, la situation se complique tout de même . Le repoussoir Sarkozy éliminé, je préfère encore et toujours Juppé mais son adversaire n’est pas si mal .

lesdiagonalesdutemps 22/11/2016 16:48

On s'est débarrassé de Sarkosy, c'est déjà cela, ceci dit, il a été étonnamment élégant dans la défaite, ce qui en politique est rarissime souvenons nous de Giscard, Jospin et à peu près tous les hommes politiques même si je sais que c'est dur d'être battu à une élection parce que cela m'est arrivé.
Je continuerai à appeler à voter et à voter Juppé car le programme de Fillon m'inquiète tout de même. Ces réformes libérales ne me semblent pas complètement adaptées à la situation française et en outre difficile à mettre en oeuvre et surtout à faire accepter sans trop de heurt par le pays, mais surtout ce qui me gène c'est sa proximité avec Poutine au moment où l'Europe de l'ouest entre dans une nouvelle guerre froide qui pourrait devenir chaude voir l'annonce ce matin du déploiement d'artillerie dans le couloir russe (une aberration géopolitique) entre la Russie et les pays baltes.

Jean-Yves Alt 20/11/2016 19:07

"Un mandat pour agir". Pour faire quoi et pour qui ? Là est la question essentielle. Parler de la "France" est une chose. Mais de quelle France parle-t-il ?

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 22:26

Je n'ai jamais voté à gauche. J'ai été un élu de droite et même dans ma jeunesse un militant d'extrême droite tout en étant un européen convaincu, ce que ce blog montre un peu tout de même par ses choix culturels. Je ne renie rien. La gauche n'a jamais été ma famille. Pour le second tour de cette primaire je voterai une nouvelle fois pour Alain Juppé dont les idées, le programme et la stature ma parait être les plus proches de mes convictions aujourd'hui. Avec une gauche disqualifiée il est essentiel pour demain de barrer la route au Front National qui ruinerait le pays.

Jean-Claude Féray 20/11/2016 13:51

(une réponse au message plus bas)
Je ne dis pas cela avec mépris, mais avec étonnement : prétendre que Sarkozy est un clone du FN en dit long sur vos connaissances politiques et sur la puissance de vos analyses en la matière.
Même jugement étonné sur ce que vous dites de Trump, qui n’a pas encore exercé son mandat !

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 15:00

Tout d'abord il se trouve que j'ai été 5 ans maire adjoint d'une ville de 80 000 habitants de la banlieue parisienne et que d'autre part j'ai participé à de nombreuses campagnes électorales dont une pour madame Florence d'Harcourt contre Sarkosy à Neuilly et que je connais un peu les mentors qui sont à l'origine de la carrière de ce monsieur dont un Achille Peretti n'était pas sans proximité avec la maffia corse comme son ami Ceccaldi-Reynaud qui avait la haute-main sur les affaires de la naissante Défense. Cherchez un peu vous trouverez de jolis scandales et pas seulement financier mais aussi un attentat à la bombe maquillé en accident de la route contre un opposant politique, encore plus fort que contre Duprat. Il y a chez Sarkosy un arrivisme insatiable et malheureusement, il n'est pas riche comme Trump dont on voit déjà le népotisme en voulant placer son gendre comme Sarkosy avait voulu placer son fils à la Défense, ce moelleux fromage. Bien sûr on ne peut pas présager de l'avenir en ce qui concerne Trump et j'ajouterais comme vous semblez favorable à Sarkosy que ce dernier a assez bien fait face à la crise financière, ce qui n'est pas rien.

Venturini 20/11/2016 12:36

Sûrement pas Juppé qui a un copain imam et qui a autorisé la construction de la plus grande mosquée du sud de la France.je ne vote pas pour ces vendus qui facilitent l'islamisation de la France. Je voterai FRANÇOIS FILLON.

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 15:54

Je n'ai pas vu cela, mais je ne suis pas certain que malheureusement ce chiffre soit si délirant que cela, si on comptabilise (mais comment le faire) les rapports sexuels forcés des maris envers leur femme.

vargas 20/11/2016 15:45

Fillon qui reprend dans son programme le chiffre délirant de "85 000 viols par an" inventé par la propaganda féministe et diffusé en boucle par les médias !

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 14:37

Votre vote est un moindre mal, mais faisons un peu d'Histoire, tout en votant pour cette primaire, je n'oublie pas que ce sont les gaullistes qui ont tué l'Algérie Française, mais contrairement à certains naif, je ne vois en Marine Le Pen l'héritière de Tixier-Vignancour que j'ai bien connu enfant puisque c'était l'avocat de mon père et qu'il a fait 5% aux élections présidentielles de 1965 (les premières au suffrage universelle direct).

Vargas 20/11/2016 12:28

Juppé étant un atlantiste convaincu, il aurait certainement mené les mêmes opérations en Lybie et aurait , comme Hollande et Fabius, été plus loin qu'Obama en poussant à la destruction sous les bombes de la Syrie légitimiste. L'association Juppé/Clinton aurait été une catastrophe pour la paix mondiale.

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 14:32

Mais l'intervention de Sarkosy en Libye n'avait pour but que de supprimer Kadhafi que par ses barbouzes.
De toutes les façons je choisis qu'avec le panel qui m'est proposé, il est bien évident que sur cette question des interventions je me sent plus près de Villepin mais il ne se présente pas à la primaire. D'autre part en regard de la démission européenne en matière de défense, et la France est loin d'être la pire en ce domaine, il me semble difficile de n'être pas, jusqu'à un certain point atlantiste. On ne peut pas aujourd'hui encore moins qu'hier ignorer un pan du monde et si la russophilie d'un Fillon par exemple m'inquiète, il serait absurde de renoncer à tout dialogue avec Poutine.
Si je m'intéresse à la Libye c'est aussi que j'ai eu la chance de traverser assez longuement ce pays certes il y a bien longtemps, en 1968, par intérêt pour la romanité, et que le pays que j'ai vu alors me paraissait d'une part absolument impropre à toute greffe occidentale et que d'autre part les images que j'ai pues voir via la télévision à la fin du règne de Kadhafi considérablement modernisé, d'ou mon immédiate incompréhension de l'intervention militaire, alors que l'on ne savait encore presque rien des anciennes accointances entre Sarkosy et le pouvoir libyen...

Jean-Claude Féray 20/11/2016 11:23

On court toujours le risque, lorsqu’on tient un blogue, à mécontenter ses lecteurs par un choix politique. En l’occurrence, je critiquerai deux points dans votre choix. L’argument que vous avancez de la respectabilité : celle-ci ne me paraît pas bien représentée par un repris de justice, Juppé ayant été condamné à 14 mois de prison avec sursis et à un an d’inéligibilité.
Ensuite, je ne crois pas que la respectabilité soit la qualité primordiale d’un chef d’Etat, même si elle doit entrer en ligne de compte. Il me semble que d’autres qualités prévalent quand il s’agit de diriger un pays.
Pour ma part, je ne voterai pas aux primaires, notre système d’élection au suffrage universel et l’existence de primaires étant parfaitement antinomiques. Une antinomie aggravée par le fait qu'il faille débourser deux euros pour voter à ces primaires...

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 14:46

Je suis absolument contre le suffrage universel (je m'expliquerais sur ce point dans un prochain billet qui est déjà à moitié écrit, comme beaucoup qui lanternent dans mes brouillons) et pour un électorat censitaire (je rappelle que cela ne veut pas dire que celui-ci soit obligatoirement indexé sur les revenus (voir par exemple le droit romain) Louis Pauwels en son temps avait développé tout un argumentaire sur le sujet. Mais votre argument est en effet juridiquement et philosophiquement tout à fait recevable. Il n'était ridicule qu'en cas de ladrerie 2€ aujourd'hui ne représentant malheureusement que peu de chose.

Jean-Claude Féray 20/11/2016 13:39

(réponse au message ci-dessous)
Que le système des emplois fictifs (mais je crois qu’il y avait davantage que ça au niveau des magouilles, à cette époque) ait été mis en place par Chirac n’empêche pas que Juppé en ait été le premier complice ou le premier artisan. S’il existe un délit de recel d’abus de biens sociaux, c’est bien que les bénéficiaires (recéleurs) d’un abus de bien, sont tenus par la loi comme coupables également.
Pour les deux euros, il s’agit d’un principe qui s’oppose au suffrage universel. Pourquoi pas – en poussant les choses à l’extrême – des primaires avec un électorat censitaire, les revenus déclarés du niveau d’imposition par l’ISF permettant l’inscription sur la liste des électeurs ?

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 11:53

Etant moi même un repris de justice et en ayant aucunement honte, surtout lorsque l'on connait un peu comment la caste endogène des juges, vous comprendrez que cet argument est d'aucune portée pour moi. Ensuite comme le prouve ce blog, je le crois, je n'ai jamais mis mes drapeau dans ma poche, c'est justement une question de respect envers le visiteur de ne pas s'avancer masqué. Pour les déboires judiciaire d'Alain Juppé, il est de notoriété public qu'il a porté le chapeau pour Chirac et qu'il ne s'est pas enrichi personnellement dans cette histoire de financement de Parti politique, vaste sujet que j'ai déjà effleuré à propos de Sarkosy, du P.C, du F.N. ayant été moi-même jadis un élu je sais qu'il faut trouver de l'argent pour faire une campagne électorale, ce que personne ne semble vouloir voir d'où certaines dérives, je ne parle pas là de corruption, ce qui est encore un autre sujet. Je suis d'accord qu'il y a d'autres qualité que la respectabilité et les sept candidats n'en sont pas dénués, sinon ils ne seraient pas où ils sont, cela est également vrai pour l'opposition, il est trop facile de dénigrer les hommes politiques sans souvent mesurer quel est la difficulté de leur travail.
Si j'en appel à voter à la primaire, qui est une procédure certes discutable, c'est à mon avis pour éviter une catastrophe qui je pense serait plus grave encore pour les français qu'est l'élection de Trump pour les américains, l'élection de Sarkosy ou de Marine Le Pen et je le répète cela quelque soit votre appartenance politique.
Quant à refuser de voter parce que cela coûte deux euros c'est un argument ridicule c'est le prix d'un gros pain au chocolat de ce plaisantin de Coppé... Je doute que vous soyez à deux euros près.

Vargas 20/11/2016 11:08

Le mêmeAlain Juppé qui a dit qu'il fallait "mettre entre parenthèses les droits de l'homme pour défendre les droits de l'enfant" ?

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 11:16

Mettre entre parenthèses les droits de l'homme c'est très bien. Ce qu'il faut mettre en avant ce n'est pas le droit mais le devoir.
Si vous pensez que le Front National ou son clone Sarkozy est plus à même de défendre votre boutique...

openbrief 20/11/2016 09:41

"Ali" juppé pratiquera exactement la même politique que Holande en matière d'invasion migratoire. La France perdra son identité (c'est en route) exclu que je vote pour un repris de justice, ni pour un futur repris de justice (Le nabot sarko).
Je suis patriote, et fier de l'être.

Vargas 20/11/2016 11:28

Et défendre les droits de l'enfant c'est très bien aussi sauf quand il s'agit d'un prétexte pour mener des pogroms non contre des actes mais contre des opinions ou des préférences comme ce fut le cas à partir de 1996 dans le contexte de chasse aux sorcières né de l'affaire Dutroux.

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 11:19

Je pense que votre patriotisme est le faux nez des électeurs du F.N, parti qui reçoit l'argent de Moscou, comme hier le PC (F) et parti qui comme hier le presque feu PC(F) recrute sa clientèle chez les petits blancs.

ludovic 20/11/2016 08:43

Toute question de sensibilité politique mise à part, votre analyse me parait difficilement contestable.

lesdiagonalesdutemps 20/11/2016 09:03

Merci mais la dénonciation de la véritable raison de l'intervention en Libye n'encombre pas les gazettes.