Street art en nocturne à Valence (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Street art en nocturne à Valence (2)
Valence, Espagne, septembre 2016

Valence, Espagne, septembre 2016

Commenter cet article

xristophe 24/11/2016 01:17

Ce lapin qui agrippe une poule sur une façade lépreuse par une nuit blanche, sa spécifique intrinsèque monstruosité (car elle resterait nulle sur une feuille de papier - et même sur une image de chocolat Meunier) est en effet augmentée et comme "magnifiée" par la nature du genre foncièrement maléfique street art : ce droit laissé aux gens s'encourageant les uns les autres dans la débauche de cochonner les rues avec la nullité de leur imaginaire graphique de demeurés, racolé dans les pires BD de la sous-culture débridée des partouzes obscènes impuissantes de la médiocrité. (On peut le dire comme ça - pour rester sobre.) Mais, tout de même, souvenons-nous du mot du programme emprunté à Montherlant et qui serait le mien si je m'occupais de faire de la politique (un peu autoritaire, peut-être?) dans l'esthétique (mais Dieu m'en garde...) : "En prison ! en prison pour médiocrité !"

lesdiagonalesdutemps 24/11/2016 07:33

Je ne trouve pas du tout ce dessin qui lors d'une promenade nocturne se transforme en vision et qui rappelle les meilleurs Topor ou Gourmelin. Et puis il faut cesser de faire le parallèle entre médiocrité et bande-dessinée alors qu'aujourd'hui elle est presque le seul refuge des grand dessinateurs.

ismau 22/11/2016 15:55

Prodigieux ce street art valençois ! Je trouve cette série encore plus impressionnante que la précédente, pourtant déjà fort belle . S'il me fallait vraiment choisir, ce serait ce lièvre géant superbe, ou le chat-baleine de Jonas très pictural, ou ces étranges porteurs d’un objet circulaire que je n'identifie pas exactement... mais le pauvre rat en laisse - belle ombre portée - et ces animaux colorés en totem dans un décor mystérieux, ne sont pas mal non plus !

lesdiagonalesdutemps 22/11/2016 16:03

Les porteurs portent une pizza géante mais cette partie en dessous du lièvre géant était assez dégradé