Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac

Je suis reconnaissant à Bruno pour l'envoi de ces "bonnes feuilles" du livre de Frédéric Mitterrand, "Mes regrets sont des remords", livre, que je n'ai pas encore lu. Ces pages écrites avec une belle pureté de style a fait ressurgir dans ma mémoire des personnages que J'ai connus et que l'auteur décrit avec pertinence et générosité. J'ai retrouvé ainsi tel qu'en eux mêmes Yves de Verdilhac et Jacques de Ricaumont, une des meilleures personnes que la vie a mise sur ma route.

Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac
Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac
Yves de Verdilhac et Pierre Joubert en 1987 lors d'une exposition de Michel Gourlier

Yves de Verdilhac et Pierre Joubert en 1987 lors d'une exposition de Michel Gourlier

Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac
Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac
Jacques de Ricaumont en 1936

Jacques de Ricaumont en 1936

Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac
Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac
et quelques années plus tard, presque comme je l'ai connu au milieu des années 70...

et quelques années plus tard, presque comme je l'ai connu au milieu des années 70...

Les regrets de Frédéric Mittérand au sujet d'Yves de Verdilhac

Commenter cet article

ismau 29/11/2016 19:02

J’aime comme Frédéric Mitterand se fustige sans cesse – et ceci dès le titre - toujours avec une drôlerie inimitable . J’ai bien envie de lire ce nouveau livre ! Évidemment il exagère ou invente ses fautes à plaisir ... ce serait encore le cas avec l’échec dont il est question ici ... ( si j’ai bien compris la confrontation avec l’intéressant lien envoyé par Bruno )

lesdiagonalesdutemps 29/11/2016 21:52

J'ai trouvé ce passage émouvant, sans doute parce qu'aussi j'ai connu les personne dont il parle, la langue est belle, mais tout un livre à se flageller c'est peut être beaucoup.

Bruno 22/11/2016 13:45

Merci pour votre billet, joliment illustré de surcroit.
On peut trouver sur la toile un autre point de vue, sur cette même petite histoire, par celui qui fut une des chevilles ouvrières du Signe de Piste :
http://www.jeuxdepiste.com/interview/entretienagout.html