Eugène Castelnau : "La leçon de musique" 1866

Publié le par lesdiagonalesdutemps

photo: Ismau

photo: Ismau

Publié dans peinture

Commenter cet article

xristophe 19/11/2016 15:07

... Rêve de poète bien sûr. Dire qu'à vingt ans j'ai fait un pèlerinage à vélo, deux semaines environ, entraînant deux copains (l'un à Solex), pour aller m'incliner sur la tombe de Paul Valéry... Rencontre avec un fossoyeur, vieil homme charmant et un peu shakespearien, qui nous montra la direction en bredouillant presque parfaitement le texte à retrouver sur la bonne tombe : "Ô récompense après une pensée / Qu'un long silence sur le calme des dieux..."

xristophe 19/11/2016 01:28

"Et si du moins ses vers valent mieux que les miens / Mon cimetière soit plus marin que le sien..." (G.Brassens)

lesdiagonalesdutemps 19/11/2016 07:54

Mais Brassens n'a pas été enterré sur la plage de Sète.

xristophe 18/11/2016 14:40

Avez-vous ramené cette image de l'Antiquité, Ismau, avec votre appareil-photo et la preuve désormais formelle que les petits bergers se faisaient réellement du pied la flûte aux doigts, comme on nous l'a si souvent raconté ? Dites oui et je pars avec vous dans l'astronef à remonter les temps !

ismau 18/11/2016 14:25

Je précise, pour ceux qui ne connaîtraient pas le musée où a été prise cette photo, qu’il s’agit du musée Paul Valéry de Sète . Il vaut la visite, aussi bien pour ses collections, que pour ses expositions : j’y retourne régulièrement chaque été et ne suis jamais déçue . Cette année, quand j’ai revu "La leçon de musique", je venais de découvrir d’autres tableaux d’Eugène Castelnau à l’expo Bazille de Montpellier ( actuellement à Orsay, et que je recommande ) . Ces autres tableaux étaient bien différents : d’habiles paysages, aucunement académiques ou pompiers . J’ai aussi découvert que Castelnau était un cousin de Bazille, plus âgé, vivant également à Montpellier, et que c’était lui qui l’avait au début conseillé pour accéder aux ateliers parisiens .

lesdiagonalesdutemps 18/11/2016 18:00

Je ne connaissais pas le cousinage entre Castelnau et Bazille dont je me demande s'ils n'avaient que la peinture comme goût commun...
Je me joint a Ismau pour recommander le musée Paul Valéry à Sète (sans oublier celui de l'art modeste qui je crois est plus ou moins piloté par Di Rosa. Le musée est à mi pente d'une rue qui a au moins 15 % de déclivité au sommet vue extraordinaire sur Sète, je crois que soulage habite par là. En face du musée le fameux cimetière marin chanté par Valéry et Brassens.