John Atkinson Grimshaw

Publié le par lesdiagonalesdutemps

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

 

 

John Atkinson Grimshaw portrait NBJohn Atkinson Grimshaw(6 septembre 1836 – 13 octobre 1893) la vision d'un tableau de John Atkin son Grimshaw m'emmène instantanément dans un roman d'Henry James sans que je sache très bien ni pourquoi ni comment. c'est un peintre de l’époque victorienne, remarquable et imaginatif, surtout connu pour ses paysages bucoliques et urbains. John Atkinson Grimshaw est né dans la ville de Leeds, dans le Yorkshire de l’Ouest en Angleterre. En 1861, au grand dam de ses parents, il abandonne son emploi au Great Northern Railway, pour commencer une carrière artistique. Il commence à exposer en 1862, aidé par la Leeds Philosophical and Literary Society, présentant des peintures où figurent principalement des oiseaux, des fruits et des fleurs. Grimshaw est tout d’abord influencé par les peintres préraphaélites. Par la suite, il peint des paysages saisonniers, ou sous un temps particulier. Dans les années 1880, Grimshaw représente principalement des scènes urbaines au clair de lune, sur les docks de Londres, Leeds, Liverpool ou Glasgow. Il conserve à cette fin un studio à Chelsea. Ses peintures dépeignent le monde victorien, tout en évitant de représenter la réalité assez triste des villes industrielles. Grimshaw est mort le 13 octobre 1893, et a été enterré au cimetière de Woodhouse, un quartier résidentiel de Leeds. Il est resté connu pour ses paysages urbains ; n’ayant pas laissé de lettres, coupures de presse ou notes, il reste difficile de connaître sa pensée. Il y a eu un regain d’intérêt pour ses œuvres dans la seconde moitié du XXe siècle.

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

Grimshaw vertical leeds mother and child

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

John Atkinson Grimshaw

Publié dans peinture

Commenter cet article

kaNd 24/11/2016 00:08

Les peintres « nocturnes » sont si rares ! La demeure au bord d'un lac (premières images) me fait penser à la Maison Usher...

lesdiagonalesdutemps 24/11/2016 07:29

Vous avez raison, il y a peu de nuit dans la peinture. C'est une remarque intéressante que je ne m'était jamais faite. Il y a en effet une étrangeté dans les tableaux de ce peintre même si le cossu prend parfois le pas sur l'étrange.

alextroy 04/11/2016 14:14

bel articles et jolies peintures

xristophe 04/11/2016 13:45

Voilà un bel exemple d'obsession statique celle qui permet de parcourir le temps sans toucher à l'espace qui bouge autour, ni aux évènements qui s'évaporent sans s'en apercevoir... Le vivant dans un fauteuil de feuillages et de couleurs éteintes éprouve la familiarité de l'éternité amicale et richissime

lesdiagonalesdutemps 04/11/2016 14:45

Beau commentaire. Ces tableaux m'évoquent aussi tout un pan de la littérature anglaise qui tourne autour des belles demeures qui sont souvent aussi également un peu décaties.

Alix 04/11/2016 12:55

Ces tableaux sont tout à fait superbes, merci pour cette découverte.