Arcadia

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Arcadia

Publié dans illustration

Commenter cet article

ismau 03/10/2016 18:40

Merci Xristophe pour l’amusement que me procure cette recherche, mais avec internet c’est trop facile : Edmond Haraucourt / Fauré . Ce qui est plus étonnant c’est de retrouver cet auteur ''désuet'' dans l’’Anthologie des poètes français contemporains'', en 3 tomes de beau cuir souple grenat, publiée en 1905, et léguée par ma grand-mère . On y trouve une dizaine de poèmes d’Haraucourt, avec une petite bio qui indique le titre de son 1er recueil : ''La légende des sexes, poèmes hystériques par le sieur de Chamblay'' ( ce titre farfelu au moins n’est pas trop désuet ) mais plus loin un commentaire qui l’est davantage : ''M . Haraucourt est un fier et hautain poète que la douleur et le désespoir de vivre ont irrésistiblement poussés vers l’idéalisme .''

xristophe 04/10/2016 21:39

Fauré, oui, je l'aurais parié - mais l'hystérie sexuelle haraucourtienne, toute "idéaliste" et "désespérée" qu'elle fût, choquait encore en ces années (où nous chantions, aberration, cette mélodie à quinze, une vraie partouze) notre directeur de chorale - qui nous enjoignait de chanter même si notre morale nous disait-il désapprouvait évidemment (nous avions autour de seize ans) la philosophie licencieuse et répugnante de ce scandaleux texte ("C'est l'heure d'oublier l'orgueil et les vertus"...) qui encourageait même "aux baisers défendus (...) dans la mousse"...

lesdiagonalesdutemps 03/10/2016 21:48

Merci de tirer cet Haraucourt de l'oubli.

xristophe 03/10/2016 14:25

"Les morts ne sont jaloux, dans leur paix solitaire, que du murmure des baisers..." (Cela se chante, ou se chanta. Ismau va sûrement retrouver l'auteur, désuet à mourir, de bonheur, et le compositeur.)