Miroirs d'été, un film d'Etienne Desrosiers (réédition complétée)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Miroirs d'été, un film d'Etienne Desrosiers (réédition complétée)
miroirs d'été, le film
 

cahiers1.jpg

 

Fiche technique :

Avec Xavier Dolan, Stéphane Demers, Julie Beauchemin, Patrick Martin, André Nadeau et Maxime Allaire. Réalisation : Etienne Desrosiers. Scénario : Etienne Desrosiers, d'après le roman Cahier d'été de My Lan To. Images : Stéphane Ivanov. Musique : Pierre Desrochers. Montage : Christophe Flambard.

Canada, 2006, Durée : 14 mn.

 

cahiers2.jpg

Résumé :

Julien (Xavier Dolan) est un adolescent mélancolique d'une quinzaine d'années. Il passe ses vacances d'été au bord d'un lac, dans le chalet familial, avec sa mère et l'ami de celle-ci. Ce dernier est accompagné de son fils un peu plus jeune que Julien. Près de là, dans une grande et belle maison, vit Hervé un quadragénaire raffiné que Julien connaissait des étés précédents. Julien rend une visite à l'homme qu'il semble apprécier.

 

cahiers3.jpg

 

Mais Julien et Hervé n'ont plus les mêmes regards l'un pour l'autre d'autant qu'Hervé, cette année, habite avec un jeune homme. Petit à petit, Julien s'aperçoit qu'il préfère l'ami d'Hervé aux filles de son âge qui viennent se baigner dans le lac près du chalet...

 

cahiers4.jpg

L'avis critique

Mon résumé est bien grossier pour un court-métrage dans lequel rien n'est asséné mais où tout est suggéré. Aux spectateurs de mettre un nom sur les relations qu'entretiennent les nombreux personnages qui traversent ces Miroirs d'été dans une atmosphère élégante qui m'a rappelé les ambiances des pièces de Tchekov… comme je l'ai fait moi-même avec quelque impudence.

Il est à noter que le joual que parlent les personnages fait un curieux contraste avec cette atmosphère. Mais on entend peu les protagonistes. Au dialogue, le réalisateur préfère la magie d'un plan, fait d’images lumineuses aux cadrages soignés, qui laisse entrevoir une situation ou suggère un rapport entre les personnages.

 

cahiers5.jpg

En cela, ce court-métrage est une leçon de cinéma. Etienne Desrosiers, grâce à des scènes d'une concision parfaite, montées avec beaucoup de fluidité, en dit beaucoup d'autant que ce que l'on peut en déduire n'est presque jamais univoque.

Ainsi Miroirs d'été est un film que l'on ne fait qu'affaiblir à trop expliquer, ce qui démontre toute sa richesse et la parfaite connaissance de la grammaire du cinéma de son réalisateur.

 

cahiers6.jpg

Les acteurs, tous d'une grande présence, réussissent à donner de l'épaisseur à leur rôle dans la moindre de leurs apparitions. Julien est joué de belle manière par Xavier Nolan, le réalisateur entre autre de J'ai tué ma mère et Les Amours imaginaires qui a fait depuis la carière que l'on sait.

 

cahiers7.jpg

Le seul défaut que l'on puisse trouver à ces Miroirs d'été est sa brièveté, tant on est frustré qu'une telle merveille ne dure que quatorze minutes !

 

miroirs d'été, 3
 
 
miroirs d'été, 4
 
 
 
miroirs d'été, 2
 

 

 

Le court-métrage

 

 

 

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article

gaston-phébus 20/09/2016 21:13

Le film "Brooklyn Village", qui sort cette semaine, est-il un film gay ?

lesdiagonalesdutemps 20/09/2016 21:22

Je n'ai pas encore vu ce film tout ce que je peux dire c'est qu'il est d'un excellent cinéaste et puis il faut se méfier des étiquettes.