Blue jean, un film d'Hugues Burin des Roziers

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Blue jean, un film d'Hugues Burin des Roziers
Blue Jeans, film
 
 
 
Blue Jeans, 6

1977, France, 1h 20

 

 

Réalisé par Hugues Burin des Roziers

 

 

avec: Gilles Budin (Julien Morin) Michel Gibet (Jean-Pierre) Daniel Véry (Talimard) Thierry Dolon (Picolet) Jérôme Cadiou (Dupont) Eric Noël (Serbouici) Eric Bourcier (Félix) Pierre Bonzans (le Père de Julien) Gabriel Cattand (Mr Lawn) Gérard Croce (Mr Lavigier) Marthe Mercadier (La Mère de Jean-Luc) Andrée Damant (La Dame dans le Train)

Résumé

 

Un garçon agé de treize ans, appartenant à une famille bourgeoise aisée, est envoyé par ses parents, durant le mois de juillet, en Angleterre pour parfaire son anglais lors d’un séjour linguistique. C’est la première fois qu’il quitte le cocon familiale. En Angleterre, il tombe fou amoureux d’un de ses camarade, légèrement plus agé que lui, plus déluré, issu visiblement d’un milieu plus modeste que le sien. Cet amour il ne sait le nommer...L’objet de son amour lui préfère les filles...Le séjour prend fin, séparant les deux garçons. Il rentre chez lui accablé. Un jeune homme, en vacance chez ses parents pensera ses plaies...

Blue Jeans 1
 
 
 
Blue Jeans, 2

 

Ce très beau film est l’un des rares à décrire l’éveil de l’amour homosexuel chez un jeune garçon, cela avec tact, justesse et sensibilité. Le seul faux pas est l’intermède où un surveillant profite sexuellement du désaroi amoureux du garçon. Cette fausse audace mal venue a été coupée dans l’édition vidéo du film. Le thème et la musique dus à David Mc Neil ne sont pas pour rien dans l’émotion que l’on ressent à chaque visionnage de ce petit chef d’oeuvre méconnu. Ce film possède aussi << la douceur bienveillante des année soixante-dix>> dont parle Jean Claude Biette à propos de A bigger splash.

Il ne faut pas confondre ce film avec le court métrage qui porte le même titre de Jacques Rozier également très beau mais qui n’a rien de gay.

Hugues Burin des Roziers, incompris a mis fin à ses jours peu de temps après la sortie de ce film qui est son unique long métrage.

Blue Jeans, 4
 
 
Blue Jeans 5
 

 

 

La bande annonce

 

 

 

Le film

 


 

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article

Melchior Burin des Roziers 29/11/2016 00:12

Merci de m'avoir permis de voir en entier ce film de mon grand oncle (que je n'ai jamais connu) et les beaux décors de mon enfance !

lesdiagonalesdutemps 29/11/2016 07:05

J'en suis très heureux. Pourriez vous me dire où le film a été tourné puisque vous faites allusion à son tournage. J'ai vu ce film dès la première semaine de son exploitation à Paris en compagnie d'un de mes amis, l'écrivain Dominique Mauries, hélas lui aussi disparu.

Bruno 22/09/2016 23:17

Un petit rappel, en flash-back, de la séquence, subsiste à la fin du film; la moitié de la scène supprimée , cadrée sur le seul moniteur , sans le plan sur le garçon en larmes...

Jean-Claude Féray 23/09/2016 08:29

Merci pour cette précision ! La scène est en effet très courte.

Jean-Claude Féray 22/09/2016 21:16

Le film n’est pas si méconnu que si j’en juge par le nombre de personnes qui m’en ont parlé.
Il faut reconnaître que l’histoire de cet amour non partagé est profondément touchante.
J’avais connaissance de l’épisode de tentative de séduction par le surveillant, épisode coupé (censuré ?) et j’ai regretté de ne pas avoir pu juger de son intérêt par rapport au scénario. Car Bertrand Boulin, dans sa critique (Panorama des films dont les héros sont des enfants), estime, contrairement à vous, que la scène est « très pudique et très rapide » et que l’avoir supprimée est « scandaleux ».

xristophe 22/09/2016 12:53

Notre Bruno "gros moche et vieux" ! ! ! Tout le monde sur ce blog fait bloc pour protester contre cette auto calomnie ! ...

lesdiagonalesdutemps 22/09/2016 21:44

chafouin c'est pas mal mais il me semble que c'est en contradiction avec l'idée de rondeur puisque cela vient de fouin dans certaines province le mâle de la fouine, bestiole qui évoque la maigreur alors que le moniteur qui se glisse dans le lit du garçon est adipeux.

Bruno 22/09/2016 18:39

Merci ;-) Le terme plus exact pour qualifier l'accompagnateur abuseur du film eut été "chafouin"
Merci à notre hôte

Bruno 22/09/2016 12:13

Merci pour ce sympathique souvenir. Et dire que j'avais vu en salle la version avant coupure, l'abuseur étant gros moche et vieux j'avais failli m'y reconnaitre... Notons la présence dans les derniers plans, du
tout jeune Lionel Melet, bien avant ...Trocadéro Bleu Citron
Merci pour vos billets

lesdiagonalesdutemps 22/09/2016 12:22

Lionel Melet dans les derniers plans de Blue jean en voila une découverte.