Paris Match raconte « La Saga du journal Tintin »

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Paris Match raconte « La Saga du journal Tintin »

 

Je m'aperçois en commençant ce billet que je consacre bien peu de billets au sujet des revues et autres publications qui constituent, bien que beaucoup moins qu'auparavant, pourtant un grand pan de mes lectures. Elles me semblent encore essentielles à la culture de l'honnète homme (au sens dixhuitièmiste de cette expression). Je vais donc vous entretenir d'une récente parution qui m'a autant surpris que ravi.

Curieusement c'est Paris Match qui fête les 70 ans de l'apparition du journal Tintin dont je fus un fidèle lecteur de 1958 jusqu'à sa disparition, disparition dont je ne me suis jamais consolé. En fait ce magazine préfigure la publication, le 26 août prochain, de « La Grande Aventure du journal Tintin » aux éditions du Lombard, superbe et très volumineux volume que je me propose d'acquérir si mes lecteurs sont généreux. Or donc Paris Match, en coédition avec La Libre Belgique, consacre un numéro spécial aux 70 ans de l’hebdomadaire belge, lancé en 1946 par Raymond Leblanc. Ce qui est très intéressant est que cette heureuse initiative n'émane pas des éditions du Lombard et est donc beaucoup moins hagiographique pour Raymond Leblanc (et Hergé) que par exemple "Le lombard l'aventure sans fin" qui est néanmoins fort intéressant. Ce numéro spécial de Match a été Confiés à une solide équipe de rédacteurs, journalistes et historiens de la BD, les articles de ce copieux hors-série sont passionnants, riches en informations, et nostalgiques à souhait pour les vieux lecteurs duJournal des jeunes de 7 à 77 ans.

La revue commence avec un entretien avec Raymond Leblanc réalisé par Patrick Gaumer (qui, par ailleurs, évoque la reprise du journal en France par Georges Dargaud). Interview très éclairante bien que Leblanc ne manque pas de tirer la couverture à lui, sur la personnalité d'Hergé qui apparait comme un despote égoiste et hésitant, un assez sale type en définitive, heureusement que les gens de talent ne sont pas aussi des parangons de vertues... Tout le contraire du meneur d'homme qu'était Leblanc. Je conseille de croiser cette interview avec celle de Greg par Benoit Mouchart dans Kaboom de ce trimestre (Kaboom revue indispensable pour tous les amateurs de bandes dessinées.  

Dominique Petitfaux raconte le parcours mouvementé du journal. Philippe Goddin revient sur le partenariat houleux mais productif entre Leblanc et Hergé. Philippe Mellot évoque la presse BD en Belgique après-guerre. Michel Pierre et Jacques Langlois se souviennent de « Blake et Mortimer »… Dominique Petifaux parle d’« Alix » avec Claude Aziza, de « Dan Cooper » avec Philippe Guedj, de « Chlorophylle » avec Yves Frémion, de « Michel Vaillant » avec Francis Monsenergue.

De son côté, Patrick Gaumer revient sur « Ric Hochet » avec Adrien Guilleminot, « Comanche » puis « Thorgal » avec Philippe Guedj.

Enfin, le trio Gaumer/Langlois/Petifaux planche sur la vie du journal avec le concours de Dominique Maricq. Suffisamment courts pour ne pas être ennuyeux, ces articles richement illustrés bénéficient d’une mise en page aérée qui en rend leur lecture agréable.

Signalons enfin le prix modeste (116 pages en couleurs pour seulement 6,90 €) de cet excellent voyage dans les méandres de la grande aventure éditoriale que fut celle de l’hebdomadaire disparu en 1988, mais dont de nombreux héros survivent pour notre plus grand plaisir. À ne pas manquer !

Henri FILIPPINI

Paris Match raconte « La Saga du journal Tintin »

Publié dans Bande-dessinée

Commenter cet article