Jongens un film de Mischa Kamp

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Jongens un film de Mischa Kamp
Jongens, Petits garçons, film gay

 

Pays-Bas,

 

Réalisation:Mischa Kamp

 

Avec: Gijs Blom, Stijn Taverne,  Jonas Smulders, Ko Zandvliet 

 

 

Jongens, Petits garçons, 2

 

 

Résumé

 

Sieger (Gijs Blom), 15 ans, s’entraîne pour les championnats d’athlétisme en compagnie de son meilleur ami Stef (Stijn Taverne). Depuis la mort de sa mère, il vit seul avec son père et son frère Eddy (Jonas Smulders). Ce dernier traverse une phase de rébellion : il ne va plus travailler et traîne dehors où il semble se fourrer dans des combines un peu louches. De quoi susciter de petites tensions au cœur d’un noyau familial fragile. Mais Sieger est un peu ailleurs : outre la concentration que requiert son entraînement, il est troublé par ses premiers désirs. Tandis que son ami Stef court après les filles et l’incite à en faire de même, le garçon se révèle hésitant. Il est davantage attiré par Marc (Ko Zandvliet), un autre jeune athlète qu’il a croisé sur la piste d’athlétisme. Se tournant autour, les deux sportifs finissent par entamer une liaison chaste et secrète. Si Marc assume et vit pleinement ce qu’il considère comme un début de relation, Sieger a plus de mal…

 

 

Jongens, Petits garçons, 3

 

 

boys_mischa_kamp_film

boys_mischa_kamp_gaySi ces garçons sont très agréables à regarder d'autant qu'ils sont plutôt bien fimés avec une fétichisation certaine de leur activité sportive, on ne voit pas bien la nécéssité de ce film dix après Summer Storm dont il empreinte l'argument. Le cinéaste visiblement est très amoureux de ses acteurs, on ne lui jettera pas la pierre, ce qui nous vaut des plans appuyés sur les petits shorts et les positions provocantes que prennent ces garçons durant les entrainements.

Il reste que si le scénario ne présente aucune surprise cette chronique adolescente en milieu rural qui nous replonge avec délice dans ces après-midis à faire du vélo dans la campagne, on pense à la chanson "A bicyclette" que chantait Yves Montant.

Il y a même du symbolisme dans tout cela La piste d’athlétisme comme métaphore de la vie. Pour Sieger la grande question est de savoir s’il se sent prêt à quitter la ligne droite de la normalité pour s’accepter et vivre ce que lui dicte son cœur.

Les échanges entre les deux garçons sont mignons, et on entre volontier dans leur intimité dans leur petite bulle qu'ils se sont créee 

.

 

Jongens, Petits garçons, 4

 

 

Jongens, Petits garçons 5

 

 

 

Jongens, Boys 1

 

 

La bande annonce

 

 

 

 

regarder en ligne

 

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article

talbour 03/08/2016 13:01

En 1972, j'ai 22 ans et je loue une chambre meublée minable à Pans (18ème) Mon employeur m'envoie à Tours et en rentrant en voiture, je prends en auto-stop un jeune homme de 17 ans qui travaille chez un boulanger en proche banlieue parisienne. Nous sympathisons pendant le voyage et je le dépose devant la maison de son patron qui le loge. Mais il ne parvient pas à entrer et personne ne lui répond en frappant à la porte. Comme il est assez tard, je lui propose de l'héberger jusqu'au lendemain. Dans ma chambre meublée, il n'y a qu'un seul lit que nous devons partager. Dans la nuit ne trouvant pas le sommeil, nous avons, l'un comme l'autre, notre première expérience homosexuelle.
Le lendemain, il part de très bonne heure mais mon propriétaire l'a vu et il menace de me dénoncer à la police si je ne quitte pas immédiatement le logement. C'est ainsi que je me suis retrouvé sans logement en moins d'une heure.

lesdiagonalesdutemps 03/08/2016 13:05

Merci pour ce triste témoignage dont l'anecdote pourrait être le pitch d'un court-métrage.