La loi du plus fort, un film de Fassbinder

Publié le par lesdiagonalesdutemps

La loi du plus fort, un film de Fassbinder
La loi du plus fort, un film de Fassbinder

Réalisation et scénario: Fassbinder

 

avec: Fassbinder, Adrien Hoven, Harry Baer, Ingrid Caven, Karl Heinz Boehem, Peter Chatel

La loi du plus fort, un film de Fassbinder

L'un des des plus désespérés, films de Fassbinder et le seul dans lequel le réalisateur, homosexuel lui-même, attaque de front le sujet de l'homosexualité. Franz Bieberkopf, dit Fox (Fassbinder), est un prolétaire homosexuel employé par une entreprise qui travaille pour le carnaval de Munich en Bavière où il joue "Fox", une tête qui parle (d'où le titre en anglais). Après l'arrestation du propriétaire de l'entreprise où travaille Fox, pour fraude ficale, Fox perd son emploi précaire. En désespoir de cause, Frank joue 10 marks à la loterie et de façon inattendue, il en gagne 500.000. Devenu riche, il entre dans le monde de la bourgeoisie où elle se lie d'amitié avec Eugen Thies (Peter Chatel), qui tire parti de sa naïveté pour sauver son l'entreprise familiale chancelante, pour acheter un appartement et de profiter d'un séjour somptueux au Maroc. Abandonnée par Eugen, quand il a soutiré tout l'argent à Fox, qui le jette hors de l'appartement. Franz essaie de revenir dans son milieu prolétaire, mais qui maintenant le rejette...

Dans ce films de Fassbinder impitoyablement cruel, le réalisateur dénonce par le biais de cette histoire l'exploitation capitaliste et sa dynamique, en choisissant de mettre en évidence l'hypocrisie des bourgeois gay des années soixante-dix à Munich (on parlerait aujourd'hui de bobos). Apparemment choisi et pas seulement à cause de facteurs personnels (Fassbinder connaissait très bien ce monde et je détestais ces mécanismes) mais surtout par la nécessité de montrer comment les relations coercitives du pouvoir économique ne sont pas seulement entre les mains de ceux qui sont au pouvoir, mais aussi ceux des soi-disant «minorités ». Les questions de genre se retrouvent dans d'autres films de Fassbinder, comme "Les larmes amères de Petra Von Kant" et surtout dans son théâtre, il suffit de penser à "Gouttes sur des pierres brulantes". La critique de Fassbinder, cette fois est cependant encore plus radicale: son accusation prenant la cible le monde gay et sa passivité face à la violence sont l'objet, et même sa complicité avec une classe économique - culturelle - sociale dominante et qui détermine, sa propre gestion de la ghettoïsation de la condition homosexuelle. Ce discour très politique et très marqué par son époque, on est au moment des Brigades rouges en Allemagne, a mis mal à l'aise, ce qui a souvent conduit Fassbinder à être mal compris et même détesté par la communauté homosexuelle. 

Le picage, le film

 

 

 

Le picage 1

 

 

 

 

Le picage, 2

 

 

 

 

Le picage, 4

 

 

 

Le picage 5

 

 

 

Le picage 7

 

 

Bande-annonce

 

 

 

 

Voir et télécharger le film ICI

 

La loi du plus fort, un film de Fassbinder
La loi du plus fort, un film de Fassbinder
La loi du plus fort, un film de Fassbinder
La loi du plus fort, un film de Fassbinder
La loi du plus fort, un film de Fassbinder

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article