Gleyre au Musée d'Orsay

Publié le par lesdiagonalesdutemps

autoportrait

autoportrait

Gleyre au Musée d'Orsay
Gleyre au Musée d'Orsay
Gleyre par Sébastien Cornu, 1827

Gleyre par Sébastien Cornu, 1827

Gleyre au Musée d'Orsay
La pudeur égyptienne, 1838

La pudeur égyptienne, 1838

Gleyre au Musée d'Orsay
Gleyre au Musée d'Orsay
Pompéi, 1834

Pompéi, 1834

1835

1835

intérieur du temple d'Amon à Karnak, 1835

intérieur du temple d'Amon à Karnak, 1835

Gleyre au Musée d'Orsay
Les romains passant sous le joug, 1858

Les romains passant sous le joug, 1858

Les romains passant sous le joug, 1858 (détail)

Les romains passant sous le joug, 1858 (détail)

Penthée poursuivi par les Ménades, 1869

Penthée poursuivi par les Ménades, 1869

Hercule et Omphale, 1862

Hercule et Omphale, 1862

Le retour de l'enfant prodigue, 1873

Le retour de l'enfant prodigue, 1873

Le retour de l'enfant prodigue, 1873 (détail)

Le retour de l'enfant prodigue, 1873 (détail)

étude pour Le retour de l'enfant prodigue, 1873

étude pour Le retour de l'enfant prodigue, 1873

Gleyre au Musée d'Orsay
Gleyre au Musée d'Orsay
Sapho, 1867

Sapho, 1867

La danse des bacchantes, 1849      -     Paris, juillet 2016

La danse des bacchantes, 1849 - Paris, juillet 2016

Commenter cet article

ismau 28/09/2016 15:43

C’est un plaisir de visiter à nouveau cette belle expo, que j’avais été obligée de voir trop rapidement . J’aime particulièrement les aquarelles d’Orient ( accompagnées du récit de l’étonnant voyage de Gleyre), les études de nus en regard des deux peintures finies … et le joli jeune barbare – un helvète !- à la bataille d’Agen, où les romains passèrent donc ''sous le joug'' .

lesdiagonalesdutemps 02/10/2016 09:12

Le voyage de Gleyre pourrait faire un "roman" dans le style de celui de de Ceccaty.

Broc 02/08/2016 00:54

De biens belles étoffes. Quelle sensualité, quelle finesse dans le traitement des matières ! Comme une invitation à les toucher, les caresser, les animer. Tels ces fruits défendus par la délicate tension d'une ficelle.
Encore merci Lesdiagonalesdutemps pour ces reposantes visites inattendues.