Hommage à François Morellet

Publié le par lesdiagonalesdutemps

photographié lors de l'exposition Dynamo au Grand Palais en juin 2013

photographié lors de l'exposition Dynamo au Grand Palais en juin 2013

Il suffit de tourner la tête, du coté de la Crète, cette fois, pour qu'un grand artiste disparaisse, ci-dessous mon petit hommage à ce grand monsieur.

Avec des photos de ses oeuvres prises tout d'abord lors de ma visite à sa grande exposition au Centre Pompidou en 2011 puis au fil de divers expositions et salons que j'ai visités.

519-KsZoh1L._SS500_.jpg

 

images-diverses-2 7748 

 

C'est l'artiste français le plus conceptuel, un précurseur dans le domaine, qui nous est montré au Centre Pompidou. Il ne s'agit pas d'une rétrospective; il en a déjà eu une en ces lieux, il y a quelques années, ainsi qu'en 2000 une grande exposition au Jeu de paume. François Morellet vient de l'abstraction géométrique; il est à ce sujet fort intéressant de faire suivre, ou l'inverse, la visite de cette exposition par celle consacrée à Mondrian qui se déroule concomitamment. Le centre Pompidou s'intéresse seulement à ses installations, un mode d'expression qu'il pratique depuis une cinquantaine d'années. La plus ancienne date de 1963. Avec Soulage, Morellet apparait comme le vétérant français de l'art contemporain. Il est toujours sur la brèche et a conçu une oeuvre spécialement pour cette exposition. Les autres installations présentées, comme l'indique le titre, on déjà été montré ailleurs ou sont même encore sur site pour certaines. Réinstallation permet de découvrir des oeuvres presque toujours éphémères.

 

images-diverses-0017.jpg

 

Les installations de Morellet sont tour à tour, ou à la fois minimalistes, poétiques, conceptuelles, ludiques, savantes et bien des choses encore. Il s'est d'abord fait remarquer, dans la pratique de l'installation, par l'utilisation de néons, et ceci dès 1963. On peut dire qu'alors on pouvait aussi le ranger dans la catégorie des propagandistes de l'art pauvre car il utilisait pour ses oeuvres des néons que l'on pouvait acheter chez le quincailler du coin, et pour d'autres oeuvres du ruban adhésif noir qu'il appliquait sur des murs, statues, escaliers... sans tenir compte des reliefs en dessinant ainsi des grilles. Par cette démarche on peut le comparer à Buren, mais avec beaucoup moins de systèmatisme et beaucoup plus d'humour. Les néons de ses dernières créations sont tout autre et ont été réalisés spécialement pour lui.

 

images-diverses 0019

 

images-diverses 0020

 

Parfois c'est une simple branche d'arbre qui est à l'origine d'une idée car ce grand interventionniste en architecture est aussi un amoureux de la nature.

 

images-diverses 0018

 

Même si c'est un peu moins évident pour cette manifestation, le travail de François Morellet est aussi un maitre de la contrainte, le plus souvent une contrainte mathématique et/ou géométrique. Mais comme l'artiste ne peut pas rester sérieux très longtemps, il insuffle dans ces contraintes une dose de hasard. François Morellet est l'oulipien des arts plastiques! 

 

images-diverses 0023

 

Je conseillerais aux visiteurs de faire deux fois de suite le parcours de l'exposition. Une première fois, en lisant soigneusement le cartouche qui accompagne chacune des installations pour comprendre la contrainte qui a présidé à son élaboration et une seconde fois en regardant chacune des pièces sous l'angle de leur esthétique, car Morellet démontre que le conceptuel peut être beau. Et puis même une troisième fois en s'y amusant, car certaines de ces pièces permettent , au moyen d'interrupteurs que chaque visiteur peut actionner, de changer leur configuration. L'exposition Morellet me parait une excellente occasion pour initier un enfant à l'art contemporain dans ce qu'il a de meilleur.

 

images-diverses 0021

 

 images-diverses 0022

 

images-diverses-2-7749.JPG

 

images-diverses-2-7753.JPG

 

A son talent François Morellet ajoute la gentillesse, la générosité et la spontanéité. Voilà un artiste de renommée internationale, âgé de quatre vingt cinq ans qui a consacré 90 minutes de son temps de 17 heure 30 à 19 heure, lundi dernier, dans la librairie du centre, j'y étais, à dédicacer les catalogues de ses expositions! Espérons, je n'y crois pas trop, que son exemple va se propager.  

 

images-diverses-2-7754.jpg

 

FIAC 2014

FIAC 2014

Hommage à François Morellet
photographié en mars 2012 à l'exposition Néon à la Maison Rouge

photographié en mars 2012 à l'exposition Néon à la Maison Rouge

photographié au salon du dessin contemporain 2008

photographié au salon du dessin contemporain 2008

aaaaaa-0478.jpg

 

aaaaaa-0489.jpg

 

aaaaaa-0496.jpg

FIAC, 2013

 

DSCN0015.JPG

 

DSCN0040.JPG

 

DSCN0041.JPG

Art Paris 2011
 
DSC03588.JPG
Art Paris 2012
 

DSC07123.jpg

 

DSC07124.JPG

Art Paris 2013

IMG_4592

IMG_4593

Art Paris 2009

Commenter cet article

ismau 01/06/2016 18:19

J'apprends ici et maintenant avec tristesse la disparition de Morellet . Je n'ai pas dû être assez attentive ces derniers jours, ou bien les médias n'en ont presque pas parlé ...voire pas du tout ? C'est pourtant un artiste fort intéressant, comme vous le présentez et montrez très bien ( Mais Buren à mon avis, a tout autant d'humour et de fantaisie que lui ) Je n'ai malheureusement pas vu les grandes expositions monographiques dont vous parlez . Les dernières œuvres de lui dont je me souvienne, curieusement n'étaient pas avec des néons, mais des lignes habilement inscrites dans l'architecture : sur les vitrages dans ''L'esprit de l'escalier'' au Louvre – sur les murs de façade du charmant musée Puech de Rodez .

lesdiagonalesdutemps 01/06/2016 18:35

Les oeuvres que je préfère de Morellet (j'ai pu le lui dire lorsqu'il m'a signé mon catalogue) sont celles régient par des contraintes mathématiques, souvent assez simples mais pas si facile que cela à découvrir. Ce sont ces contraintes qui donnent la beauté de ses tracés géométriques.

xristophe 01/06/2016 17:46

Je n'essayerai même pas ! Entre les deux pôles pascaliens, si nul que je sois en "finesse", c'est moins catastrophique quand même que du côté "géométrie"...

xristophe 31/05/2016 15:09

Le monsieur en effet semble bien plus gentil que son oeuvre... à glacer même une salle de bain

lesdiagonalesdutemps 31/05/2016 15:20

Morellet a réalisé une oeuvre à la fois ludique (pas du tout glaçante) et cérébrale. En effet beaucoup de ses pièces géométriques répondent à une contrainte d'ordre arithmétique, algébrique ou géométrique. J'ai passé de longues et stimulantes minutes devant certaines pour essayer d'en pénétrer le secret. J'ai parfois trouvé la clé mais pas souvent.