un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires

Publié le par lesdiagonalesdutemps

dessin d'Henry de Montherlant

dessin d'Henry de Montherlant

Cet Entretien d'Henry de Montherlant avec Georges Charensol, oui oui le même que celui du Masque et la plume, il est alors tout jeune, montre combien il faut être prudent avec les déclarations des écrivains car par exemple aucun des livres qu'il annonce est advenu et l'on peut penser que lors de son périple, il ne s'est pas intéressé qu'aux taureaux et aux danseuses.

un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires
un entretien Montherlant - Charensol daté du 20 juin 1925 dans Les Nouvelles Littéraires

Publié dans livre

Commenter cet article

Bruno 28/04/2016 12:31

Une ancienne émission, déjà ré entendue plusieurs fois, je crois :
http://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/les-samedis-de-france-culture-montherlant-par-lui-meme-1ere
mais toujours des voix...

lesdiagonalesdutemps 28/04/2016 12:54

merci pour ses coordonnées et l'efficacité de la vigie même si la Hune a disparu

xristophe 10/04/2016 20:58

Merci Bruno - quelle maîtrise...

Bruno 10/04/2016 22:29

Je ne fus point maîtrisien...mon exemplaire de cette belle étude me servait de recueil d'articles de presse...hélas dispersés depuis.

xristophe 09/04/2016 19:52

Ne fut-il pas au "Masque..." à une époque, l'archange des anges Angelo Rinaldi ?

lesdiagonalesdutemps 10/04/2016 07:02

Je ne crois pas, il me semble que le "Masque..." n'aurait pas été le genre de Rinaldi

xristophe 09/04/2016 19:50

Comment s'appelle ce livre d'Alain Gout sur les chorales, BA ? (Mais au fond, je me fiche un peu des chorales, aujourd'hui...)

Bruno 10/04/2016 10:42

"Histoires des maîtrises en Occident" Editions Universitaires 1987, très joliment illustré, belles photos de l'auteur..., beaux dessins de Joubert

lesdiagonalesdutemps 10/04/2016 07:01

Hélas je ne ma rappelle plus le titre exact de ce volume qui m'a été dérobé! Mais c'est facile de le trouver via la toile.

xristophe 08/04/2016 23:28

Mais le zeugma, Bruno, le zeugme ("vêtu de probité candide et de lin blanc" - ce qui est déjà bien bandant), jamais je ne m'en fusse souvenu seul - n'aurais pensé à lui sans vous... Je faisais du zeugma sans le savoir - avec pourtant les yeux de Rodrigue pour Chimène au bord de la petite culotte si courte de Didier. (Et quand je pense que Delannoy a réservé ce petit short de sport pour cette unique séquence...)

lesdiagonalesdutemps 09/04/2016 07:36

Au début des émissions du Masque et la plume consacrées aux livres, Jérôme Garçin lit régulièrement des zeugmas que lui envoient des auditeurs, hélas c'est souvent le meilleur de l'émission.

Bruno 07/04/2016 23:42

Très joli zeugma :
"il se fait culbuter dans la paille et dans la plus courte de ses culottes"
On voit là l'érudition et la culture

Antoine2LaRochelle 06/04/2016 14:44

Merci pour cet entretien oublié, cher Bernard. Je suis frappé de l'actualité du propos: stérilité et sotise du débat intellectuel, "classes dirigeantes sans culture ni principe", "faiblesse et complaisance des intellectuels devant la barbarie"...On ne saurait mieux dire!
Pour les mensonges de Montherlant, je dirais plutôt qu'il n'a pas cessé de dire la vérité, sur le triste état de son pays dans l'entre-deux guerres, ou sur lui même, beaucoup d'allusions à sa vie étant trnsparentes "pour celui qui a des yeux pour voir, des oreilles pour entendre".

lesdiagonalesdutemps 06/04/2016 14:56

En ce qui concerne les mensonges, je pointais du doigt surtout ses déclarations sur ses oeuvres à venir qu'en général on ne voyait jamais arriver.
La phrase que vous retenez est en effet d'une actualité sidérante.
Quand à ses allusion à sa vie privée je vous félicite d'avoir d'aussi bon yeux et des oreilles aussi fine...

harry 05/04/2016 18:02

Aucun livre n'est advenu ? Et "les Bestiaires" ? Quant à l'autre roman annoncé, il s'agit sans doute d'un de ceux qui constituent "les Jeunes Filles". La parution, il est vrai, a été beaucoup plus tardive.

lesdiagonalesdutemps 05/04/2016 19:24

Oui certes "les bestiaires", mais tout de même que de menteries dans les interviews d'Henry (vous pouvez vérifier sur le blog)

xristophe 05/04/2016 15:01

J'avais un copain (plus âgé que moi) qui écoutait régulièrement Bory et Charensol ; (moi trop ignare) ; il m'en parlait ; je me souviens de ceci : à l'époque des Amitié Particulières (le film - où l'on peut m'entendre chanter...), l'un des deux journalistes avait parlé des "moues à la Brigitte Bardot" de Didier Haudepin (l'interprète d'Alexandre)

lesdiagonalesdutemps 06/04/2016 17:20

Merci pour ces souvenirs et ce regard sur ce film en effet un peu plus regardable aujourd'hui par rapport à la lecture du roman qui fit date à l'époque mais qui est vieillot aujourd'hui tant par sa construction que par son style.

xristophe 06/04/2016 15:33

Je n'ai pas assisté à une journée de tournage mais j'ai participé - donc - à une journée d'enregistrement de la musique : journée ensoleillée, jardin enchanté de la Scola Cantorum, trouble de la séquence (muette) "de la serre" projetée sur un drap : où, pantelant, le petit Didier Haudepin se fait culbuter dans la paille et dans la plus courte de ses culottes - dûment sélectionnée par Delannoy pour cette scène au bord du torride ! (on entrevoit même son slip blanc pendant le pugilat...) Le film est meilleur que le livre à mon avis, moins ennuyeux, déjà. Mais vous ne m'entendrez pas chanter : je n'y suis pas soliste ! J'avais passé l'âge, en même temps que celui des culottes courtes d'"uniforme" de mes douze ans ; (un peu trop longues et qui grattaient)

lesdiagonalesdutemps 05/04/2016 19:12

A cause de vous, pour vous entendre chanter je vais être obligé de m'infuser à nouveau le film qui n'est pas très bon comme le livre d'ailleurs que j'avais trouvé formidable, lu en poche sur la plage de La Baule, à peu près l'âge des protagonistes. Avez vous assisté à une journée de tournage, j'ai déjà du vous interroger sue ce point ou avez vous fait que de la post synchro... Et votre chef de choeur... C'est fou le nombre de chefs de choeur qui ont visitez La Santé... Sur les chorales il y a un très beau livre d'Alain Gout, un bon ami de Serge Dalens, livre qu'un indélicat a soustrait à ma bibliothèque et que vous devez connaitre, pas l'indélicat, le livre...

Bruno 05/04/2016 09:28

Ah ! Charensol - Bory...toute mon enfance...
Merci pour le partage de ce vieux papier