Art-Paris 2016 (fin)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Matta

Matta

Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Stephane Erouane Dumas

Stephane Erouane Dumas

Stephane Erouane Dumas

Stephane Erouane Dumas

Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Art-Paris 2016 (fin)
Paris, avril 2016

Paris, avril 2016

Commenter cet article

xristophe 10/04/2016 21:08

Les voies du Seigneur sont bcp plus impénétrables que cette culotte qui baille en plein musée... (J'ose ceci pour BA, qui a toujours Dieu à la bouche, mais je ne suis pas fier... et ne voudrais surtout pas passer pour un "obsédé - sexuel - affirmatif !" (Gainsbourg)

ismau 09/04/2016 22:44

Pour Buren oui, son LA c'est un peu ça . Je dirais que c'est un signe visuel qui permet de ne pas s'intéresser à la réalisation, mais à l'interaction avec l'espace .
Mais rassurez-vous ... je trouve ( moi aussi ) Geluck beaucoup plus rigolo que Buren ! J'ai plusieurs de ses albums dans ma bibliothèque, alors qu'un seul livre sur Buren . Et puis j'avais bien aimé son expo aux Beaux Arts en 2003, pleine de fantaisie et toujours aussi drôle .

lesdiagonalesdutemps 10/04/2016 08:45

J'ai bêtement raté cette exposition en 2003.

xristophe 09/04/2016 00:02

Ce serait un peu son LA à 440, le 8,7cm de Buren ? (Je demande à Ismau, qui gentiment trop me passe mes bêtises de collégien - mais vois que cette question idiote aggrave mon cas...)

xristophe 08/04/2016 23:34

Bon, je peux maintenant avouer : j'ai ri aussi... (et en plus, j'ai même pas honte...)

Bruno 06/04/2016 18:09

J'ai ri aux Geluck...je sais, j'ai honte..je sors ;-)

lesdiagonalesdutemps 06/04/2016 18:20

moi aussi ce n'est certainement pas de l'art ou tout du moins pas le même que ceux des autres exposants mais c'est très bien. Après tout l'hétérogénéité fait le charme de ce genre de manifestation.

ismau 05/04/2016 23:52

J'aime bien l'idée de Xristophe pour vérifier l'hyperréalisme, mais attention au lion il n'a pas l'air commode ! Pour l'intégration du ''vivant'' je choisis vos deux excellentes photos en plan rapproché sur le portrait du grand rouquin aux yeux bleus : joli jeu de contrastes et de regards avec les deux petits bruns, souligné par l'étrange similitude du bord de la capuche orange avec la trace peinte .
Quant au ''truc'' de Geluck = blagues du chat, c'est sympathique et inventif, mais ce n'est pas de l'art . Buren oui, et sa rayure de largeur immuable 8,7cm - contrairement à ce qu'on pourrait penser - ce n'est pas un ''truc'', mais un moyen intéressant et inventif de travailler sur l'espace . J'ai vu de nombreuses œuvres de Buren, je l'ai écouté aussi : c'est toujours plaisant, surprenant et très intelligent .

Bruno 05/04/2016 20:16

Le "truc" de Buren fut "la" rayure de xx cm ;) d'où le cri du chat le soir au fond des bois

lesdiagonalesdutemps 05/04/2016 21:10

Je confirme, un malade la rayure ce Buren: faut-il y voir une réminiscence avec les pyjamas rayés de triste mémoire?

xristophe 05/04/2016 15:21

Je ne comprends pas tout ("le cri de Buren") mais il est sympathique, et toujours aussi inventif - ce chat. Vos photos, elles, nous dispensent d'une visite, car elles prélèvent le meilleur - et même mieux, avec ce parti d'intégrer le public ("le vivant") si talentueusement. Dommage, j'aurais bien risqué un doigt sous le short qui baille du garçon au lion - pour vérifier jusqu'où va l'hyperréalisme. (Je veux dire bien sûr : a-t-il un slip ?)

lesdiagonalesdutemps 05/04/2016 19:15

Vous avez raison j'aurais du tester, voilà ce que c'est de l'âge, le manque de présence d'esprit. Comme cela je m'aperçois que je fais économiser 25 € à une palanquée de regardeurs, sans doute des croyants qui se dise que dieu me le rendre au centuple...