Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Commenter cet article

xristophe 03/04/2016 20:09

Pour Bruno - que je remercie mais : attention ! il est écrit : "à bicyclette" (comme dans la chanson de Montant) - et moi je parlais de "vélo"...
Pour BA 1/ "le chuintement des Weston" (des vestons?) je donne ma langue aux chattes, aux chats et aux souris 2/ Ce que vous racontez c'est dans Jacques Brel, mais il n'y a jamais de silences comme cela, ni surtout de tels "bruits" (!) dans mes banquets, toujours platonisant, ni mes festins, et surtout pas dans mes raouts, toujours proustiens et jamais verdurins

lesdiagonalesdutemps 03/04/2016 21:23

Weston est une marque de chaussures française comme son nom ne l'indique pas, marque célèbre pour ses mocassins d'un certain prix. Je faisais allusion aux garçons qui se font du pied sous la table; exercice impossible dans les banquets platonisant puisque les convives sont allongés sur des lits réservés pour les repas, dont le nom m'échappe ce soir.

Bruno 03/04/2016 16:57

édition Folio p.494 : ..."revenant d'Ebenrode avec Barbe-Bleue, je rejoins un enfant à bicyclette..."

xristophe 03/04/2016 04:08

Mais votre Tourmalet, BA, Tourmalet-Golgotha n'est pas mal, pas mal non plus du tout ! Hélas, Clovis Trouille, lui, est disqualifié par son nom, par son prénom - et sa peinture - en plus - est totalement rédhibitoire : en voilà un que Dieu n'a pas gâté... Bruno, vous êtes sûr que c'est de Tournier, le cadrage par le vélo ? Il aurait donc refait le coup de "la culotte très courte", que je connais par coeur, qui avec "la chaussette très longue", offre un cadrage idéal de la cuisse, et même des deux ?

lesdiagonalesdutemps 03/04/2016 08:44

Clovis Trouille c'est très bien. Vous mettez une de ses toiles dans votre salle à manger et lors des diner vous êtes sûr de vous épargner les long silence où l'on entend que les aspirations salivaires et les claquements des dentiers. A moins que ce ne soit le chuintement du frôlement des Weston qui se cherchent incognito sous la table...

Bruno 02/04/2016 16:53

Le "cadrage par le vélo" est de Tournier dans Le Roi des Aulnes. Abel suit, à cheval, un petit cycliste...et songe...

xristophe 02/04/2016 00:59

Quoi quoi ? Au vert ? L'agneau ? Pascal ? Faudra-t-il donc toujours hélas que la gloire se payât en contresens ? (Comme notre amour de l'imparfait du subjonctif se paye en barbarismes moliéresques, on voit.) C'est bien gentil, BA, de ne pas oublier votre humble admirateur, pendant ces longs jours d'une Retraite où j'ai prié pour vous. Ambiguïté, souvent, des messages de Bruno ! surchargés de polysémies de par leur trop modeste - et comme timide - brièveté ; mais, concision louable... Le commentateur rinaldesque est sans doute votre serviteur - mais le vélo, qu'a-t-il de rinaldien, comme on pourrait être engagé à le penser sur une mauvaise piste cyclable... Ce sera donc plutôt le short, métonymie du jeune cycliste en croix sur son engin, comme je me le disais en cherchant une formule (demeurée introuvée) pour exprimer que le "cadrage" par un vélo est un principe parfait d'exposition, d'exhibition du corps - et surtout du corps immature en short ; car celui du cycliste adulte (coureur du Tour de France etc) y est ratatiné par sa taille excessive, par une culotte trop longue et par le peu de grâce naturelle musculeuse tétanisée des proportions ; et, enfin, par l'effort, Angèle, surtout dans l'ascension ! Et qui n'est donc pas sans avoir, avec Celle de Jésus, c'est vrai, surtout quelques jours après Pâques, un Rapport ! - et donc un rapport avec moi, il me faut l'avouer toujours du côté des vertes résurrections... (C'est ce qui est le plus obscur qui est le plus intéressant - comme disait à peu près qq que je n'aime guère pourtant...)

lesdiagonalesdutemps 02/04/2016 08:52

Le parallèle osé entre la croix et le vélo auquel j'ajoute celui du Tourmalet avec le Golgotha me fait penser allez savoir pourquoi aux tableaux de Clovis Trouille sans doute parce qu'il aurait magnifiquement illustré cette affaire là

claude garnier 01/04/2016 02:46

Merci, comme à l'accoutumé, splendides

Bruno 31/03/2016 17:40

Choix charmant. merci. Un petit vélo qui aurait du attirer l'un d'un de vos commentateurs rinaldesque... ;-)

lesdiagonalesdutemps 31/03/2016 20:48

l'énamouré d'Angelo doit être au vert à lutiner l'agneau pascal.