Les chats puissants et doux, orgueil de la maison

Publié le par lesdiagonalesdutemps

janvier 2016

janvier 2016

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires

Charles Baudelaire, Les chats, Les fleurs du mal

Publié dans citations

Commenter cet article

christophe 29/01/2016 13:58

Un animal noble et fier, un des mes animaux que j’aime le plu, un port altier et fier, aimant sa liberté.

xristophe 28/01/2016 15:06

Ce chat j'en rêve que vous me conseillez d'adopter m'indiquant l'endroit ! - mais, sans jardin ni toit il serait malheureux... Comment fait Angelo, mystère - je ne l'ai pas croisé lui ni son chat, dans sa rue Meslay aux nombreuses portes cochères donnant accès aux boîtes à lettres avec le nom - jamais le sien - et marchands de chaussures de luxe en cuir italiennes

lesdiagonalesdutemps 28/01/2016 17:06

Je pense qu'un chat est malheureux s'il a connu un autre habitat différent mais s'il est heureux dans son nouveau lieu même sans jardin avec caresses attentions et bonne gamelle se sera un chat comblé. Mon vétérinaire conseille de ne pas faire sortir les chats. Le chat de mes voisin malgré un jardin ne met jamais ses moustaches dehors alors que Clara sort plusieurs fois par jour. Mais quand il y a personne à la maison elle est bouclée.

xristophe 28/01/2016 14:45

Mais c'est vrai ! moi aussi j'ai tiqué sur "pelure" - surtout venant d'un si bon auteur... J'ai failli le remplacer mais n'ai pas osé... Je viens de fouiller dans Littré en espérant un sens ancien et spécialisé ès félins du mot "pelure" - mais non... Mais suis content de vous avoir "piégé" (pardon!) en vous aguichant tout de même un peu avec ce grand auteur de "littérature au second degré" (nous nous sommes déjà disputés sur cette notion), le plus hédoniste de tous, et le seul styliste indéniable à part entière : Jean-Pierre Richard ! (Il m'est arrivé de lire du Jean-Pierre Richard à haute voix et de nuit, comme on pourrait le faire avec Proust ou Shakespeare, Homère, Chateaubriand ou Angelo) - tellement c'est beau ! Il allie la volupté et l'intelligence, la rigueur avec l'esprit de finesse "comme fait l'onde avec les cailloux"... (poète baroque dont j'oublie le célèbre nom et que Debussy musiqua). Le titre de son premier livre dit son projet, auquel il est toujours resté fidèle : "Littérature et Sensation" (Stendhal, Flaubert - vus un peu comme complémentaires) Celui dont j'extrais ma petite citation délectable (il semble toujours supérieur, de ce point de vue, aux fragments des auteurs cités, enchâssés dans sa phrase avec un modeste "ou, comme le dit mieux Verlaine..." - or c'est Verlaine, alors, qui est perdant...) Les deux livres sont en poche Point Essais.

xristophe 28/01/2016 00:27

"Puissants et doux" les chats - je continue cette rêverie moelleuse par la citation d'un auteur aimé, commentant le VIRTUEL baudelairien, si bien incarné par les chats : "Cette latence, ce pouvoir ne s'accompagne d'aucun vouloir. Rien ne s'y accomplit mais tout, souplesse, énigme du regard, électricité de la pelure, annonce que quelque chose pourrait, va se produire. La paresse semble y mûrir le bond. L'intense enrichit le réel de toute l'élasticité du possible; c'est demain que la vraie vie commence: aujourd'hui appartient au seul loisir" (Cela me va très bien, il faut que je m'achète un chat...)

lesdiagonalesdutemps 28/01/2016 07:15

Comment vous n'avez pas encore de "moumoune" pas besoin d'en acheter, il y a toujours des chats et chatons à adopter (voir les deux grandes présentations chaque année au parc floral du bois de Vincennes. Je suppose que l'extrait est de ce cher Rinaldi. Très beau "la paresse semble y mûrir le bon en revanche je tique sur pelure, je dis le pelage du chat. Qu'en est-il?

Bruno 27/01/2016 19:01

Belle bête ! Bravo pour le photographe, aussi.