Le Venise de Proust par Carlo Naya

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Carlo Naya, de son vrai nom Carlo Naja (Tronzano Vercellese, dans la province de Verceil25 août 1816 -Venise) est un photographe italien du xixe siècle, qui compte parmi les pionniers de la photographie en Italie

Naya étudia le droit à Pise, dont il sortit diplômé en 1840.

Naya s'établit en 1857 à Venise, créant un studio en association avec Carlo Ponti. Les deux hommes se brouillèrent ensuite et il ouvrit à son compte un studio important place Saint-Marc.

Naya est surtout connu pour ses très nombreux clichés de Venise, destinés aux touristes et qui lui ont assuré un revenu régulier.

Naya eut comme élève Tomaso Filippi.

Le critique Edward Wilson, en guise de nécrologie en 1882, décrivit Naya comme le créateur « du plus grand établissement jamais vu dédié à la photographie, dans un vieux palais sur l'autre rive du Grand Canal ».

Publié dans photographe

Commenter cet article

ismau 05/01/2016 21:53

J'ai la même expérience que vous de fréquentes et délicieuses solitudes dans Venise . Mais ces photos montrent plusieurs fois la place St Marc et une fois le Rialto, là c'est bien différent ! J'ai aussi un souvenir de période de carnaval, où de véritable ''hordes'' tonitruantes gâchaient toute la beauté des lieux .

lesdiagonalesdutemps 05/01/2016 21:58

J'ai toujours évité le carnaval... Pour la place Saint Marc vide 6, 7 heure du matin ou 5 heure si vous êtes courageuse absolument vide même pas de pigeon! J'ai un hôtel à 5 mn de la place Saint Marc au bout d'un impasse sur un petit canal calme absolu.

ismau 05/01/2016 17:12

De belles photos, nostalgiques ! C'était avant les affreuses hordes de touristes, et les gigantesques bateaux de croisières qui frôlent dangereusement la Pointe de la douane ...

lesdiagonalesdutemps 05/01/2016 17:55

Je suis toujours surpris quand on me parle de hordes de touristes à Venise, villes où je suis allé plusieurs fois à toutes les saisons et si on évite la place Saint Marc et le pont du Rialto, on se retrouve souvent tout seul ou avec très peu de monde beaucoup moins que sur les trottoirs de Londres Paris et New-York, mes photos en témoigne, il y en a sur le blog prise en différents voyages