Ai No Kotodama (L'esprit de l'amour)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

 

L'esprit de film d'amour
 
 
Japon, 2008
 
Réalisation: Takashi Kanega
 
Ai no Kotodam, qui peut être traduit par L'esprit de l'amour, est l'adaptation au cinéma d'un manga yaoi du même titre, du à Keiko Komo. C'est un yaoi plutôt soft et romantique sur deux amis qui verra leur relation privilégiée mise en danger par l'arrivée d'une fille entre eux... Le sexe y est plus suggéré que montré.
 
L'esprit de l'amour 1
 
Ootany et Tachibana sont deux étudiants qui ont une relation qui va au-delà de l'amitié. Ils s'aiment et sont fait l'un pour l'autre. Les deux garçons vont ensemble à l'université et vivent un sorte de roman d'amour très "kawai".
 
L'esprit de l'amour, 4
 
Mais tout se complique encore lorsque Yuri, un vieil ami (un ancien amoureux?) de Tachibana  essaye de flirter avec Ootany.
 
L'esprit de l'amour, 3
 
Oorani, resent beaucoup de jalousie et d'insécurité face à ce qu'il croit des infidélités de Tachibana et bientôt entre dans une dépression quand son petit ami loin de lui.
 
L'esprit de l'amour, 2
 
 
L'esprit de l'amour, 6
 
Le film, typiquement japonais, est à réserver aux lecteurs de yaois qui ne seront nullement surpris devant le classicisme de scénario répondant à tous les canons du genre. Les amateurs de jolis garçons asiatiques ne seront pas déçus non plus. Les autres risquent de trouver l'intrigue mince et mièvre. Le jeu des acteurs est lui aussi typiquement nippon c'est à dire pas particulièrement dans la finesse selon nos critères, mais selon ceux du cinéma japonais tous les acteurs du film sont tout à fait convenables. Par contraste alors que le jeu des acteurs en particulier des deux héros est très démonstratif, l'image, bien éclairée par ailleurs, est toute en litote.
Il y a un deuxième film qui serait la suite de celui-ci, appelée Ai no kotodama 2, mais dont les acteurs sont différents.
 
Bande annonce en version originale
 
 
Le film
 
 
Voir le film en plus grand ou le télécharger ICI

Publié dans cinéma gay

Commenter cet article