Que la jeunesse...

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...
Que la jeunesse...

Publié dans adolescent

Commenter cet article

xristophe 26/11/2015 20:11

Ne cherchez pas, c'est moi pour la marche ratée (militaire) ; c'était un peu de l'écriture automatique : l'anaphore enthousiaste de M. Eric Plouvier : "jeunesse... jeunesse", avec la clausule "mais jeunesse...etc" m'a remis en mémoire le fameux, de De Gaulle : "Paris, Paris... mais Paris libéré !" si lyrique et qui m'émeut à chaque fois que je l'entends. Quand à Annie Cordy, vous avez certainement raison, c'est Patachou ; mais je partage avec Ismau, je crois, pour cette Annie une telle admiration, pour son énergie et pour sa chanson "Combien ce p'tit chien dans la vitrine, wa-wa, ce joli pt'it chien jaune et blanc" (dont le texte, on l'ignore souvent, fut versifié par Apollinaire sur une idée de François Villon)... (j'ai oublié le début de mon commentaire...)

lesdiagonalesdutemps 26/11/2015 21:36

Le petit chien dans la vitrine c'est Line Renault (je ne suis pas sûr de l'orthographe) sur le même disque que mademoiselle d'Armentière je crois mais là j'écris tout cela de mémoire mais je suis certain que ce n'est pas Annie Cordy par ailleurs excellente actrice, qui l'a créé. Je me demande si cette chanson (le petit chien) ne serait pas de Loulou Gasté...

xristophe 24/11/2015 18:39

...Et sans oublier "Un gamin d'Paris", de l'énergique Annie Cordy, à placer dans la litanie héroïque de Monsieur Eric Plouvier, non plus que la fameuse clausule gaullienne "...Mais Paris libéré !"

lesdiagonalesdutemps 24/11/2015 19:13

Là il faut m'expliquer déjà il me semble que c'était Patachou et sans doute Jacqueline François qui chantaient un gamin de Paris et l'association annie Cordy de Gaulle me laisse un peu pantois. J'ai du rater une marche...

Eric Plouvier 23/11/2015 12:05

Merci pour toutes ces photos, peintures, images. De l'esthétisme pur !
Jeunesse étonnante, jeunesse émouvante, jeunesse si mal comprise et tant décriée, mais jeunesse si lumineuse ! En ces temps ténébreux, c'est de cette jeunesse que vient la lumière ; elle éclaire nos vies, elle est l'espérance pour des lendemains meilleurs