Zander Hodgson photographié par Cameron McNee (1)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Zander_ 3 Screen Shot 13.08.2015 au 15.54.57Screen Shot 13.08.2015 au 15.55.01Screen Shot 13.08.2015 au 15.55.04Screen Shot 13.08.2015 au 15.55.07


Zander_ 75Zander_ 76Zander_
Zander_ 2Zander_ 3Zander_ 4Zander_ 8Zander_ 9Zander_ 10Zander_ 13Zander_ 14Zander_ 22Zander_ 27Zander_ 28
Zander_ 29Zander_ 30

Commenter cet article

xristophe 13/10/2015 18:38

Oui, c'est "autre chose"... Déjà, c'est en anglais (d'ailleurs moins difficile qu'on pourrait le croire, cet anglais), et puis ça n'est pas en alexandrins : ça, par contre, c'est plus grave...

xristophe 13/10/2015 01:25

Vous allez un peu vite pour Montherlant, et aussi pour Racine et Corneille. Pour Montherlant : je ne sais pas si Souplier, de parents pauvres on sait, "sentait bon" ou "sentait mauvais" - mais quel charme. Racine n'est pas seulement "poète" (comment l'entendez-vous ?) : "J'aimais, Seigneur, j'aimais, je voulais être aimée" : c'est un cri pur, on ne peut plus vériste - ça n'est même pas ce que Rinaldi nomme "le sublime mauvais goût du coeur"... Et Corneille, quel poète, quel musicien : "Rodrigue qui l'eût cru ! Chimène qui l'eût dit ! / Que notre heur fût si proche et sitôt se perdît". Evidemment je ne dis pas que le grand Will soit de la gnognotte...

lesdiagonalesdutemps 14/10/2015 12:58

Malheureusement ni les historiens, ni les sociologues se penchent sur les odeurs, et surtout leur évolution. La raison principale est qu'il n'y a pas d'enregistreur d'odeurs, voilà un brevet à déposer pour d'ingénieux ingénieurs. Il se trouve que si ma vue n'est pas excellente, mon ouïe encore moins, j'ai un pif terrifiant grande source d'incommodité et, que d'autre par, je suis un stakhanoviste de la douche. Je peux y rester une heure et même oublier que j'y suis, or donc il n'est pas sûr du tout que l'odeur de Souplier m'aurait charmée.
Bravo pour votre intime connaissance des "Garçons"; à quand un spectacle? J'ai déjà une idée pour le décor et je me chargerais de la captation.

Bruno 14/10/2015 12:44

Qui connait par coeur Les Garçons, que moi !
Pléiade,romans II, p.477
"Serge avait une odeur extraordinaire, un parfum dont ensuite, pendant toute sa vie, Alban se demanda d'où il pouvait provenir..."

lesdiagonalesdutemps 13/10/2015 06:49

Certes, certes mais Coriolan c'est autre chose que le Cid et Richard III et Henry V...

xristophe 12/10/2015 14:51

Oui mais après 13 ans c'est autre chose. (Avant 13 ans, les enfants, de mon temps, sentaient la craie, un peu l'urine, le crayon de couleur - fumet exquis montherlantien. Mais j'ai pas dit qu'il fallait y toucher...)

lesdiagonalesdutemps 12/10/2015 15:06

Comme nous sommes du même temps, je pense, c'est bien à ce genre d'odeur à laquelle je fais allusion et elle ne me plait guère. L'adjectif montherlantien est très bien trouvé. C'est d'ailleurs ce qui me gène dans les roman de Montherlant on y sent le mal lavé, parfois cela touche au sublime comme dans "Les célibataire". C'est peut être pour cela que ce que je préfère chez lui ce sont les pièces historique car nous sommes dans un autre monde, un monde dans lequel règne l'artifice du théâtre. Voyant récemment une pièce de Shakespeare j'ai songé que seul Montherlant, tout en perdant la partie, pouvait se mesurer au grand William. Racine c'est autre chose, c'est de la poésie quand à Corneille c'est archaïque; c'est l'équivalent de ce que sont les kouros à Praxitèle. Il y a bien Marlowe mais il est mort trop prématurément.

xristophe 11/10/2015 15:24

Ah les jeunes gens, passé treize ans, de sexe mâle, il faut faire de efforts...

lesdiagonalesdutemps 11/10/2015 16:13

Cette remarque ne me concerne pas c'est plutôt avec les moins de treize ans qu'il me faudrait faire un effort (bien sûr la morale, étant parfaitement amorale comme l'a diagnostiqué un docte psy ne rentre pas en ligne de comptes), je trouve d'abord qu'en général les enfants sentent mauvais (ils sont presque toujours sales dans les recoins même ceux de nos familles comme on disait dans un autre temps où l'on n'était pas pollué par l'égalitarisme) et puis leur stupide babillage me couperait toute bandaison...

Olivier 11/10/2015 09:49

Une seule remarque : la présence de River Phoenix sur un tee-shirt porté par le bellâtre (bien photographié, d'accord).
La postérité extraordinaire de ce jeune acteur (1970 - 1993), mort si précocement après avoir au fond très peu tourné, est aussi singulière qu'émouvante. C'est dire à la fois combien son talent et son charisme étaient hors-normes, mais également que "Stand by me" et "My own private Idaho" furent de grands films (accessit pour "Mosquito coast"). En tout cas, sa figure transcende les générations.

lesdiagonalesdutemps 14/10/2015 16:23

Je crois que je ne connais pas ce film...

Bruno 14/10/2015 15:22

Ah, River...J'ai même Little Nikita en DVD, un des pires navets jamais réalisé, c'est pour River....only

lesdiagonalesdutemps 12/10/2015 22:25

c'est pardonnable lorsqu'il y a River Phoenix à l'écran et puis le film n'est pas si mauvais que cela. Si je me souviens bien le film a été tourné au Bélize, pays où j'ai de bons souvenirs.

Olivier 12/10/2015 21:06

Vous avez raison, en tant que film "Mosquito coast" n'est vraiment pas très bon. Mais il me suffit d'avoir le souvenir des plans où River Phoenix était à l'écran pour en garder un souvenir ébloui. C'est malheureux, mais il m'arrive d'abdiquer tout esprit critique.

lesdiagonalesdutemps 12/10/2015 10:50

Le film de Lumet est bien meilleur que Mosquito coast. Il doit être assez difficile à trouver mais sur la toile rien n'est impossible

lesdiagonalesdutemps 12/10/2015 10:48

Mais le film de Lumet est bien meilleur que Mosquito coast. Il doit être assez difficile à trouver mais avec la toile avec pugnacité rien n'est impossible.

Olivier 12/10/2015 10:34

Après vérification, je m'aperçois que c'était un joli trou de mémoire de ma part ; j'ai bel et bien vu ce film, "Running on Empty" en VO, "A bout de course" en VF (1988) ! Et je l'avais beaucoup aimé, en plus, je me demande comment j'ai fait pour l'oublier. En tout cas, il n'est pas dans ma filmothèque ; il va donc falloir que je le récupère dare-dare.
Vous le résumiez en "film sur les conséquence de l'engagement que parfois on fait payer à ses enfants", ce qui est exactement cela, et je suis surpris de ne pas avoir fait le rapprochement avant : c'est le même "sujet" que "Mosquito coast" ! (l'écologie en moins)

lesdiagonalesdutemps 11/10/2015 21:20

Film à fortes connotations politique, très grand film sur les conséquence de l'engagement que parfois on fait payer à ses enfants.

Olivier 11/10/2015 16:47

Eh non, "La dernière course" ne me dit rien. Merci, je vais chercher cela !

lesdiagonalesdutemps 11/10/2015 10:01

D'accord sur River Phoenix. Connaissez vous, avec cet acteur, "La dernière course" de Sidney Lumet, film que je recommande (comme presque tous ceux de ce cinéaste).