Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
Tentative d'épuisement photographique du vol du condor au canon de Cala (2)
canon de Cala, Pérou, septembre 2015

canon de Cala, Pérou, septembre 2015

Commenter cet article

xristophe 05/10/2015 13:19

Certains instantanés attrapent un coin de vol très beau ... Ce qui épate, c'est quand vous vous trouvez AU-DESSUS du condor ?

lesdiagonalesdutemps 05/10/2015 13:40

On photographie (on est pas seul ces gros piafs sont une grande attraction locale y compris pour les péruviens) au sommet du canon d'un belvédère à environ 4000 m d'altitude en contre bas il y a un précipice de 3200 mètres, ce serait le canon le plus profond du monde. En général les condors reste dans cette immense faille d'abord parce que c'est là que ce trouve leur nourriture et qu'il profitent des vents ascendants pour planer mais il arrive parfois qu'ils montent plus haut que le belvédère. C'est alors que l'on peut faire les meilleures photos et sans doue les plus difficile à réaliser. J'ai pris ces photos avec un 300 mm mais l'idéal serait d'avoir un objectif de 500 mm ou un zoom 300-500.