Retour du blog et débriefing de vos commentaires

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 

Merci pour vos nombreux messages. Ils ont été plusieurs à m'émouvoir.

Merci aussi aux quelques lecteurs qui ont fait un don via Paypal (je vais revenir sur le sujet). Il semble que le blog touche surtout une population particulièrement désargentée, ce qui est bien triste pour moi et encore plus pour vous mes chers lecteurs.

La surprise (mauvaise) est que mon appel n'a généré pas un nouvel abonné!

Avec optimisme je me dis que le fait que le blog risquait de disparaitre n'était pas très incitateur pour y faire un don ou s'y abonner. Donc maintenant qu'il est revenu j'espère en votre générosité et votre activisme.

Le premier but de mon message de sortie était d'évaluer le nombre de visiteurs. J'ai eu un peu plus de 150 réponses (certaines très touchantes et beaucoup fort informatives). En raison d'une limitation du nombre de commentaires par article, malheureusement tous ne s'affichent pas! Ce qui est beaucoup et assez peu en regard des 2000 visiteurs quotidiens que m'annonce mon hébergeur. J'espère que ceux qui ne se sont pas encore manifestés vont le faire en commentant ce billet.

Je vais maintenant répondre plus directement à ceux qui ont pris la peine de laisser un commentaire à mon billet.

Olivier a par exemple très bien compris le sens de mon appel aux dons lorsqu'il écrit:  <<  il n'est nul besoin que nous ayons chacun les moyens et les largesses d'un Mécène, car c'est là où internet a un sens, s'il en a un : pour peu que nous soyons assez nombreux (et je crois que nous le sommes), si chacun donnait "un peu", cela représenterait beaucoup. Et si plusieurs donnaient "un peu", cela déjà ne serait pas insignifiant. >>

C'est tout à fait cela, mon idée est d'avoir un maximum de donnateurs, là encore pour vous compter et avoir le plus possible de personnes qui participent à la visibilité du blog; la somme n'étant pas l'important. Ceci dit ce qu'écrit ci-dessous Philippe est bien vrai: Il est vrai qu'il est facile d'oublier que l'auteur d'un blog ne vit pas que d'amour, d'eau fraiche et du plaisir de partager. C'est une ingratitude que de s'enrichir du travail d'un rédacteur en oubliant qu'au delà des commentaires enthousiastes il peut avoir besoin de temps, donc d'un peu d'argent.

Toujours à propos des dons, les personnes qui envoient des commentaires élaborés, comme Olivier, Ismau, Xristophe et quelques autres font des dons d'une autre manière, car je n'ignore pas le travail que représente l'écriture de ces commentaires. Dons également les personnes comme Bruno qui m'ont envoyé des images (photos, tableaux...) ou de précieuses informations que je demandais sur Egermeier, Les français de la décadence ou autres.

Je suppose également que vous avez un certain nombre de visiteurs qui ne se manifestent pas du fait de l’actuelle radicalisation contagieuse des esprits, d’une censure qui se durcit.

Si ce qu'écrit  Broc ci-dessus s'avérait véridique, j'en serais navré. Il n'y a aucune crainte à laisser un commentaire sur le blog puisque celui-ci est toujours anonyme et que je ne peux pas connaitre ni l'identité exacte, ni les coordonnés de mon visiteur. Je rappelle que tous les commentaires avant d'être publié doivent être par moi valider.

Et pour un financement pérenne, j'ose suggérer ce que certains considéreront comme une grossièreté: pourquoi pas un peu plus de pub ? Pour moi, le seul intérêt de la pub, mais il n'est pas négligeable, c'est de financer les médias. 

Cher Jean Yves lorsque vous écrivez ce commentaire ci-dessus vous ignorez, sans doute comme beaucoup des visiteurs de ce blog que la publicité que vous y voyez m'est imposée et qu'elle ne me rapporte pas un centime.

Autre son de cloche d'une belle âme sur le sujet (son approche de la vie m'intéresse. J'ai des haies à tailler, je suis certain qu'il pourrait employer dans cette saine activité son désintéressement...): Quel est cet ultimatum. D'avoir un blog n'es-ce pas de partager sa manière de voir certaines choses. Que ce soit un seul lecteur ou mille ne doit rien changer à cette création. Et n'est il possible de faire cela pour le simple partage et de ne pas tomber dans la rétribution.

Je me suis aperçu, à ma grande surprise, que je serais, oh d'une façon bien minuscule, devenu prescripteur, en particulier en matière de livres. Si je pouvais étendre le lectorat par exemple de Claude Michel Cluny, j'en serais ravi. Je voudrais préciser qu'à de très rares exceptions, je ne chronique que les ouvrages que j'ai aimés ou tout du moins qui présentent à mes yeux un intérêt. Je garde un pieux silence sur les autres. Et puis il y a aussi malheureusement des livres, des films ou des pièces de théâtre dont je n'ai rien à dire, par manque de compétence et encore plus souvent de temps. Les articles sont souvent longs; il me semble que la moindre des politesses lorsque l'on fait la recension d'une oeuvre qui a demandé souvent des années de travail est de ne pas l'expédier en quelques formules lapidaires. Donc dans les diagonales, pas de notes, pas d'étoiles mais une réflexion sur une oeuvre, articles qui demandent à être lus jusqu'à la dernière ligne...

Andrew lecteur anglophone m'écrit en français qu'il peine a écrire dans la langue de Molière d'où l'absence de ses commentaires mais cher Andrew vous pouvez écrire en anglais ou en espagnol, je vous comprendrais (presque).

Il y aurait encore bien des choses à dire sur vos messages. Je souhaite que ceux qui ne se sont pas encore manifesté, me fassent un signe. 

 

Commenter cet article

Jean-Yves Alt 01/10/2015 21:49

S'il est un charme dans la vie, c'est de DONNER à l'autre ce que son cœur cherche obscurément. Vos articles le permettent souvent. Alors, pourquoi demander plus ?

Jean-Yves Alt 01/10/2015 21:43

On peut être "désargenté" et apprécier vos articles. Vos propos des propos sont suffisamment passionnants pour ne pas les offrir aux lecteurs de votre blog. S'il est un charme dans la vie, c'est celui
de donner à l'autre ce que son cœur cherche obscurément : je suis sûr que vous arrivez à cela. Alors pourquoi dem

lesdiagonalesdutemps 01/10/2015 21:54

Je suis entièrement d'accord avec vous mais la gratuité est une véritable question. Ayant été éditeur de vidéo j'ai en partie du arrêter mon activité à cause des piratages dans ce domaine donc de la gratuité. En ce qui me concerne j'ai toujours été contre l'idée du bénévolat tout en étant parfaitement désintéressé, rien n'est simple et l'on doit faire avec ses propres contradictions. C'est un des charmes de la vie.

xristophe 01/10/2015 13:48

Et moi, alors, qui ne connaissais pas Angelo Rinaldi !

florent 01/10/2015 11:46

Merci encore, je vous adore, vous m'apportez de nombreuses informations qui me sont précieuses. Je suis en master d'histoire de l'art et je vais certainement faire un mémoire sur l'émergence de la photographie masculine au début du XXème siècle. Si votre blog n'existerai pas, je n'aurais jamais connu autant d'artistes. Merci encore et je ferai un don prochainement !

florent 01/10/2015 13:14

Merci beaucoup, je reviendrais faire vous si j'ai des questions !!

lesdiagonalesdutemps 01/10/2015 12:25

Très intéressant votre sujet de mémoire. Ne vous cantonnez aux photographes qui ont oeuvrer en Italie. Il me semble que le grand précurseur est le peintre américain Eakins.

Olivier 01/10/2015 11:02

おかえりなさい、ベルナールさん ! Welcome back, Bernard (ah, quel serait le meilleur équivalent en français : bon retour chez vous ?... mais vous avez compris l'idée ; elle s'exprime en japonais avec des sonorités qui me charment, et comme je crois que vous aimez cette culture...).

J'espère que vous serez compris par vos lecteurs, fidèles ou plus occasionnels. Toutefois, ne vous offusquez pas si certaines réactions devaient s'avérer un peu brusques.quant à la question des dons ; c'est un sujet épineux au coeur duquel il est devenu compliqué de distinguer les enjeux. La confusion règne entre notions de générosité, de partage, de rentabilité, de viabilité, de profit, etc. Tour à tour, nous sommes tous généreux et égoïstes. A chacun d'établir ses priorités et d'en assumer la cohérence ou l'incohérence, sans vouloir imposer sa vision à son voisin.

Pour ma part, je compte bien être fidèle à la lecture de votre blog, ponctuel quant au commentaire et occasionnel pour ce qui est de donner, sous une forme ou une autre, dans la mesure de mes moyens.

頑張ってください (bon courage / bonne chance / faites de votre mieux).

lesdiagonalesdutemps 01/10/2015 12:11

Je vous remercie d'avance et surtout continuez à commenter les billets.

gab 01/10/2015 10:27

Et bien moi, vous m'avez donné envie de lire Claude-Michel Cluny dont j'ai acheté un livre il y a peu et mis "en réserve" d'autres pour plus tard. Ne l'ai pas encore lu, mais cela ne saurait tarder. Vous m'avez également conseillé quelques mangas que je me suis procuré au fil des mois. Alors, merci pour cela !

lesdiagonalesdutemps 01/10/2015 12:10

Je suis heureux d'avoir apporté un lecteur de plus à C.M.C. Vous semblez aussi éclectique puisque vous vous êtes procuré des mangas. Lesquels? et qu'en avez vous pensé.