La jeunesse de l'Inca (1)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)

Je suis tombé par hasard sur une représentation théâtrale, visiblement donnée par les élèves d'un des collèges de la ville qui jouaient chantaient et dansaient avec beaucoup de bonne humeur et de conviction. Comme les tirades étaient lancées en quéchua je n'ai pas compris grand chose mais je suppute qu'il était question du dieu soleil, peut être d'un mariage et de la grandeur du peuple inca. Après la représentation deux gamins sont passés parmis les nombreux spectateurs, tant locaux qu'étrangers, pour recueillir dans un drap leur obole. J'ai trouvé les dons assez maigres pourtant après inventaire des billets et monnaies la jeune toupe exhulta... 

La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
La jeunesse de l'Inca (1)
Cusco, Pérou, septembre 2015

Cusco, Pérou, septembre 2015

Commenter cet article

Olivier 07/10/2015 20:22

De très beaux visages, entre autres. Et toujours ces couleurs magnifiques.

Question : quelle était en général la température extérieure, lors de votre séjour ? C'était l'hiver, non ? Enfin, cela doit varier évidemment en fonction de l'altitude.

lesdiagonalesdutemps 07/10/2015 20:46

En général il faisait autour de 18, 20° la journée mais le matin au levé (tôt au Pérou) c'était aux alentour de 5° sauf à Lima, qui est au bord de la mer, où la température variait entre 15 et 20°. Le plus froid étant au bord et dans les iles du lac Titicaca mais même à Cusco le feu dans la cheminée était agréable au petit déjeuner mais très vite la température monte dès les premiers rayons de soleil. Il faut donc emporter une garde robe assez étendu allant du T-shirt à la doudoune.

Numis 07/10/2015 12:44

Merci.
Les regards sont souvent tristes; et chez le petiot aux peintures blanches, le blanc de l'oeil est rouge, comme chez les pauvres qui ne se protègent jamais les yeux du soleil, et que la cataracte guette à 25 ans.
Des yeux abîmés comme souvent vus au Maghreb.
Ils sont sérieux; ils jouent une pièce; mais pas un seul regard ne sourit; pas un seul ne semble heureux.

lesdiagonalesdutemps 07/10/2015 12:51

ce n'est absolument pas l'impression que j'ai eu à les voir jouer. Ils étaient seulement très attentif à leur entrée en scène, puisque la plupart de mes photos sont prises avant l'action proprement dite. Ils étaient très joyeux ensuite et passablement turbulents mais il est vrai très sérieux durant la représentation.
A propos des yeux, je me suis peu protégé les yeux durant ma vie et je les ai souvent confronté aux vives lumière et s'il m'ont fait souffrir je n'ai toujours pas la cataracte à 65 ans...

Bruno 07/10/2015 10:53

Comment lier l'ethnographie de haut niveau et le plaisir des yeux !
Bravo et merci