Gourlier à Drouot

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Gourlier à Drouot
308

308

309

309

exposition vendredi 9, vente samedi 10

exposition vendredi 9, vente samedi 10

Publié dans illustration

Commenter cet article

Andre 15/10/2015 11:36

Merci à vous d'avoir repéré cette vente et posté ce billet quelques jours avant... J'ai pu grâce à vous acquérir le portrait (lot 307)... Pour information, les deux dessins d'Ephelia n'ont fait l'objet d'aucune enchère... Quant à Joubert, tout n'est pas parti non plus... Longue vie à votre blog !

lesdiagonalesdutemps 15/10/2015 11:52

Merci de votre message. Je suis content de l'utilité du blog dans votre cas.
Pourriez vous nous informer sur le montant des enchères

Bruno 08/10/2015 17:08

Amusante la "réclame" pour l'illustration tirée de Ephélia, opus romantico post WW II, quasi illisible de nos jours mais dont j'ai les autres images...il me semble que notre hôte les a déjà offertes à nos yeux. Reste à savoir ce que réaliseront ces oeuvres sous le marteau du commissaires et si elles ne seront pas "ravalées" comme un autre portrait de Gourlier récemment proposé par Artcurial

lesdiagonalesdutemps 15/10/2015 14:18

Merci pour ces informations

Marc2 15/10/2015 14:14

Le dessin de la tête, estimé à 300/400 euros est partie à 1400 euros .
L’autre le plus beau était estimé à 1500/1800 il est partie à 1400 euros
Le plus exceptionnel, mais un peu trop petit en taille estimé à 1200/1400 est partie à 1100.

lesdiagonalesdutemps 08/10/2015 17:15

Je trouve les estimation de cette vente un peu haute. Réponse samedi.

ANOUSTOUS 08/10/2015 16:58

MRerci de l'infor quelle est lamaison de vente ?

lesdiagonalesdutemps 08/10/2015 17:12

C'est à Drouot comme le titre l'indique.

xristophe 08/10/2015 15:09

Au fait c'est p-ê l'occasion de savoir s'il est toujours des nôtres, ce grand homme : irez-vous ?

lesdiagonalesdutemps 08/10/2015 15:25

Je n'ai aucune information sur le sujet. Si un lecteur en a qu'il nous informe.

xristophe 08/10/2015 15:04

Le fadasse des portraits de Gourlier m'étonne. Lui si piquant, si inventif et si précis, et si subtilement salé, dans la contre-plongée des shorts qui baillent. Heureusement, cette veine est bien irriguée