Estève exposé par la galerie Applicat-Prazan à la FIAC 2015

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Commenter cet article

xristophe 12/11/2015 03:08

Ouh là là : je viens de dire du bien d'Estève mais la BD de Frey - vite parcourue, j'y reviendrai - m'a embarqué ex abrupto dans des délices et des blandices tellement âcres et puissantes que je n'en ressors pas tout à fait sec... Impossible pour moi de garder l'olympienne sérénité d'Ismau ("contraste savoureux" "agréable éclectisme...") pour saluer, avec raison, l'extraordinaire ouverture d'empan de notre faramineux hôte, culturellement et sensuellement parlant. Devant ce style torrentueux au texte et au dessin, j'ai encore les yeux et les sens et je ne sais quoi d'autre tuméfié d'émerveillement : ah les orgies romaines avec éphèbes en tuniques vélivoles autour des cuisses, c'était donc ça ! Même gladiateur velu on se surprend à regretter de ne pas l'être un peu parfois au vu de certains de leurs plus lyriques passe-temps. La gym était un peu violente en ce temps-là mais comme ça devait défouler ! Il y a qqch d'entier dans cette BD, je ne sais trop pourquoi, mais qui parle terriblement directement ! Ave, Frey !

lesdiagonalesdutemps 12/11/2015 07:08

En cherchant sur le blog vous découvrirez d'autres dessin de Frey alias Zack ou le contraire, trop peu connu en France.

xristophe 12/11/2015 01:27

Il y a là deux ou trois (quatre) beaux Estève, atteignant la complexité requise (de couleurs et de matières, comme dit Ismau) C'est déjà ça.

ismau 01/11/2015 19:39

Merci pour cette belle série de photos, de la vue d'ensemble de la galerie, aux plans rapprochés qui montrent toute la subtilité des jeux de couleur et de matière .
J'aime bien aussi le rapprochement inattendu - très agréable éclectisme de votre blog - avec la bande dessinée d'Oliver Frey ! Le contraste est savoureux !

lesdiagonalesdutemps 01/11/2015 20:47

Il se trouve que j'aime beaucoup Estève et Oliver Frey et cela depuis bien des années Estève avant Frey (alias Zack il y a un billet biographique sur ce dessinateur sur le blog, il faudrait d'ailleurs que je le refasse). A Berlin je me suis procuré un joli petit livre sur Oliver Frey qui fait un pratique travelling sur son oeuvre. A quand une exposition Frey à Paris! En revanche je ne parviens pas à me procurer ses petit fascicules comme celui que je reproduis mais je ne suis pas très doué pour les achats en ligne.