En se promenant dans les rues de Cuzco (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)
En se promenant dans les rues de Cuzco (2)

Commenter cet article

Felyx 11/10/2015 03:50

Ce qui me surprend c'est qu'en depit de la pauvrete apparante, les rues semblent tres propres et bien entretenues. Vous etiez la-bas, pouvez vous commenter?

lesdiagonalesdutemps 11/10/2015 09:48

Tout d'abord c'est aussi le fait de mes photos, comme je le dis souvent avec certes un peu de provocation, je ne photographie que de gens riches, beaux, propres et heureux. Je déteste le misérabilisme. Les villes du Pérou, du moins les touristiques (mais je suis loin d'avoir tout vu) ont leur centre propre. C'est beaucoup moins vrai dans les banlieues de ces villes où les chiens se régalent des poubelles non ramassées. Cette saleté (mais moins que dans la banlieue de Naples et rien à voir avec l'Afrique) est plus du semble-t-il due à une carence des services de voirie que de la population. Dans les villages que j'ai traversés et dans les deux où j'ai dormi, la propreté régnait. Mais pour faire cette remarque vous devez vivre en France qui est le pays le plus sale d'Europe et j'ai visité tous les pays de ce continent sauf les pays baltes, l'Islande et la Finlande. Cela ne date pas d'hier tous les voyageurs du XIX et du début du XX ème siècle étaient révulsés par la crasse française. Je suis assez vieux pour me souvenir du remugle qui flottait dans les wagon du métro au début des années 60. Cela s'était amélioré et puis patatra voici l'invasion africaine et moyen orientale des peuples qui ne brillent pas par leur hygiène quoique je me souvient qu'en 1968 adolescent arpentant l'Afrique du nord j'avais été stupéfié au Maroc particulièrement de la propreté corporelle des villageois rien à voir avec les paysans français qui au mieux ne connaissaient le savon (et encore il ne fallait pas l'user) qu'une fois par semaine...

ismau 10/10/2015 17:09

Un autre Vargas Llosa que j'ai adoré : ''Histoire de Mayta '' : une savoureuse confusion entre récit fictionnel, et réalité de groupes politiques révolutionnaires tous plus fous les uns que les autres .

lesdiagonalesdutemps 10/10/2015 17:11

pas lu non plus. Il rejoint ma liste.

Olivier 10/10/2015 15:23

Vos photos me font penser à un roman très court de Vargas-Llosa, "Les chiots", entre jeunes sauvageons péruviens, collège catholique et culte de la virilité dans la société péruvienne. J'imagine que vous devez le connaître (la couverture actuelle en Folio est plutôt sympa).

lesdiagonalesdutemps 10/10/2015 15:58

Je ne connais pas Les chiots. Je l'inscrit immédiatement dans les livres à acheter. Je suis en train de lire, du même "Tours et détours de la vilaine fille".