Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Tanguy

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Les poneys sauvages

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Le chien de pique

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Les croix de bois

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Le visiteur de hasard

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Les rois maudits

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

La malédiction d'Edgar

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Le bon beurre

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

American psycho

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Le dahlia noir

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Cherokee

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Les années

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

L'étoile rose

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Minuit

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Le passé d'une illusion

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Le jade et l'obsidienne

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)
Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Sud

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Notre agent à La Havane

Gérard Guégan

Gérard Guégan

Fontenoy ne reviendra plus

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Les choses de la vie

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (2)

Tombeau sur cinq cent mille soldats

Publié dans livre, photographe

Commenter cet article

Jean-Claude 22/08/2015 14:48

Remarquable photographe que cette Sophie Bassouls ! Si je ne fais pas erreur, elle est la nièce d'Alain Daniélou et du cardinal Jean Daniélou. Quelle famille !

lesdiagonalesdutemps 22/08/2015 15:28

En effet, ce qui est amusant c'est que j'ai bien connu Alain Danielou avec qui j'ai déjeuner quelques fois à l'atelier d'Edouard McAvoy. Danielou était le meilleur ami du peintre. Rétrospectivement je lui en veux un peu de ne m'avoir jamais parlé de Sophie Bassouls alors que je présidais la section de photographie du salon d'Automne. C'est assez inexplicable car je cherchais toujours à exposer des photographes de talent. Est-ce parce que Danielou vivait avec Cloarec qui fut quelque temps le photographe officiel de la compagnie de Béjart et aurait pensé que Sophie Bassouls pouvait faire de l'ombre à son compagnon?... Comme c'est loin tout ça...