Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Lolita

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Archéologie du zéro

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Biographie

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

A défaut de génie

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Exobiographie

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Arrachez les bourgeons, tirez sur les enfants

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

La joie des pauvres

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

La gloire de l'empire

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Composition française

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Le matin des magiciens

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

La vie mode d'emploi

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Bande à part

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Notre amour

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Metrobate

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Un été indien

Sophie Bassouls illustre ma bibliothèque (4)

Voix dans la nuit

Publié dans livre, photographe

Commenter cet article

ismau 26/08/2015 23:50

Je suis allée voir sur le site de Sophie Bassouls, et j'ai découvert quantité d'autres d'écrivains - de plus en plus impressionnant !- dont certains que je regrette tout de même de ne pas voir cités dans votre liste . Mais le nombre d'écrivains français ne me semble pas excessivement prépondérant . Il y a justement beaucoup d'étrangers, dont plusieurs de mes auteurs d'élection … tout d'abord le portugais Antonio Lobo Antunes ( ''Le manuel des inquisiteurs'' et ''explication des oiseaux'' ), puis l'ukrainien Andrei Kourkov (''Le Pingouin'' ), le turc Orhan Pamuk (''Mon nom est Rouge''), L'indienne Arundhati Roy ( ''Le Dieu des petits riens'' ), l'italo-portugais Antonio Tabucchi ( ''Pereira prétend'' ), le péruvien Vargas Lliosa ( ''Histoire de Mayta'' ), et des plus anciens comme Cortazar ou Günter Grass . Pour les britanniques et américains, je crois que vous avez oublié Hollinghurst, et j'ajoute moi Robert Goolrick ( ''Féroces'' ) . Quant aux français, j'ajoute surtout un jeune écrivain - du XXIème siècle ! - que j'aime particulièrement : Mathias Enard, grand spécialiste des Balkans et du Moyen-Orient, ( ''La Perfection du tir'' et ''Zone'', tous deux excellents ) . Bien sûr Pierre Michon ( ''Vies minuscules'' très belle découverte récente, meilleur que ''Les Onzes'' : le livre disparu de votre bibliothèque ), et quelques autres ... Robert Pinget par ex. ( bon souvenir de ''Graal flibuste'' )

lesdiagonalesdutemps 27/08/2015 07:10

Vous avez raison, j'ai oublié Hollinghurst qui est pourtant un de mes écrivains préférés, son dernier livre,"L'enfant de l'étranger" est un chef d'oeuvre (j'ai fait un billet sur ce livre). Vous voyez qu'il y a beaucoup d'écrivains dont je ne connais pas les oeuvres. Je vous rappelle que je me suis donné comme contrainte de ne citer que les livres que j'aime et qui sont dans ma bibliothèque et si j'ai lu Pamuk et Vargas Lliosa je n'ai pas leurs livres. Je me suis aperçu que j'avais oublié aussi Borges et Cortazar. Je n'ai rien lu d'Antunes, de Tabucchi. Je n'ai jamais entendu parler ou j'ai oublié de Roy, Goolrick. Je trouve Enard parfaitement illisible et en plus les thèmes qu'il aborde ne m'intéressent pas. Je n'ai jamais bien compris l'aura de Gunter Grass, sinon pour des raisons idéologiques néanmoins j'ai lu il y a quelques années son livre sur un bateau de réfugiés bombardé et coulé par les alliés en 1945, encore un livre dont je ne me souvient pas du titre merci d'avoir trouvé le titre du livre de Michon, Onze; livre que je trouve épatant; impossible de remettre la main dessus! Comme Xristophe vous tenez ses Vies minuscules en haute estime je vais l'acquérir cet ouvrage.

xristophe 26/08/2015 15:51

Quelle idée aussi de lire des auteurs "du XXIème siècle" ! Moi c'est à peine si j'aborde le XXème...

lesdiagonalesdutemps 26/08/2015 16:08

Tout simplement parce que je vis au XXI ème siècle, ce qui n'a pas que des désavantages et que certains auteurs bénéficient du talent de leurs prédécesseurs, talent qu'ils ont bien ingéré. Pas de Rinaldi sans Proust, pas de Proust sans Balzac (allez voir du coté de Bardèche pour cela). Il y a de très grands écrivain au XXI ème siècle (et pas forcément cacochyme) voir David Mitchell par exemple ou les constructions virtuoses et passionnantes de Ian McEwan (Expiation, Opération sweet tooth) mais pas de jeux de miroir et de coupe transversale sans Gide et Huxley. Tous les littérateurs de talent se tiennent par la barbichette c'est pourquoi il ne faut pas isoler un maillon de la chaine.

xristophe 26/08/2015 02:07

Je "les" lis mais avec le sentiment de flotter (cela commence quand, choisissant une traduction - pour les classiques je vois avec effroi que l'incipit, de l'une à l'autre, change du tout au tout ! (Transposons : "Pendant toute une période de ma vie, c'est de bonne heure que je me mettais au lit") // Le grand livre de Michon, c'est "Vies minuscules" : offrez-le vous et l'autre plus petit (son nom m'échappe) réapparaîtra. // Oui, j'aime aussi bcp les Burma de Tardi. // Mais - les plus grands auteurs sont français...

lesdiagonalesdutemps 26/08/2015 15:59

On retrouve pourtant le style caractéristique d'un auteurs à travers plusieurs traducteurs. C'est le cas par exemple Murakami. Bien sûr il faut que les traducteurs soit talentueux et que l'auteur ait un style.

xristophe 26/08/2015 15:47

Pour les traducteurs doués - c'est sûrement vrai, ce que vous dites - mais j'ai besoin de sentir le grain de la langue originale - comme Rinaldi le grain du papier sous sa plume quand il écrit. Sinon, c'est un peu comme si on me racontait le livre. (A la rigueur je peux suivre en bilingue - mais c'est "toute une histoire")

lesdiagonalesdutemps 26/08/2015 06:59

Pour ce début du XXI ème siècle il est absurde de dire que les plus grands auteurs sont français. Ils sont principalement anglais. Ce que vous dites des traductions n'est plus la réalité d'aujourd'hui, ce fut partiellement vrai dans les années 50 période où l'on a traduit à tour de bras alors que les traducteurs étaient loin d'avoir la science qu'ils ont aujourd'hui.

xristophe 25/08/2015 21:15

POUR ISMAU : Bon, exaucé le voeu de vivre très longtemps pour lire bcp ! (signé : Dieu). Mais - pas forcément tous les auteurs de BA, quand même ! (et Pierre Michon alors... et Jean-Paul Kauffmann, et tant d'autres) (et Léo Mallet !) Et ôtons les étrangers aussi (non par chauvinisme - mais parce que traduits - pauvres auteurs injustement dépouillés de leur signifiant) - à part Nabokov... Quant à Modiano il n'a pas besoin d'être lu puisqu'il a déjà le prix Nobel.

lesdiagonalesdutemps 25/08/2015 22:51

Mai j'ai lu Michon mais une de mes bibliothèque a du bouffer son livre dont je ne parviens plus à me souvenir du titre avec ce rêve de tableau; idem pour Leo Mallet (superbement mis en image par Tardi) mais Sophie Bassouls ne l'a pas photographié... Curieux ne pas lire de traductions alors que les plus grands auteurs nous sont accessible qu'ainsi.

ismau 24/08/2015 23:52

Tant de grandes rencontres, et une si pertinente variété de prises de vues : c'est étonnant ! De plus, l'effet de série fait ressortir l'originalité de chacune ; de chaque individualité ... dans la pose, le décor, le cadrage et la lumière qui lui convient .
Ce qui m'a impressionnée également, c'est la richesse et l'éclectisme de votre bibliothèque – enfin de vos lectures – bien sûr je m'en doutais, mais là je découvre que je n'en ai lu qu'à peine la moitié ( et encore pas toujours le meilleur livre, si le vôtre est mieux choisi ) … je vous envie je l'avoue, et aimerais bien vivre encore longtemps pour essayer de rattraper ce retard !

lesdiagonalesdutemps 25/08/2015 06:59

En fait ce n'est qu'un aperçu de mes lectures, qui s'échelonne sur plus de cinquante ans, car si Sophie Bassouls a beaucoup photographié, elle a surtout tiré le portrait d'écrivains français. Quant au choix des livres, il est plus dicté, pour certain sur le moment et le souvenir que j'en ai, surtout lorsque j'ai lu presque toute l'oeuvre comme celle de Graham Green , Rinaldi ou Modiano

Bruno 24/08/2015 19:30

L'un de vos commentateurs va être heureux... ;)
Le travail, l'oeuvre, de cette photographe est absolument impressionant !
Merci pour le partage