Pascal en Italie

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Commenter cet article

Bruno 27/08/2015 20:30

Il fut un temps où je savais "Les Garçons" par coeur...je lis avec plaisir que certains savent "Le Roi des Aulnes"...
Je songeai à un autre passage au chapitre V : "un bras de vingt ans...une jambe de douze..."
Le beau modèle proposé par notre hôte, a, peut-être, franchi cette borne haute, mais parvient à contredire la thèse de Tournier / Tiffauges
Merci pour le partage ;-)

Bruno 28/08/2015 13:09

à xristophe : joli !

xristophe 28/08/2015 00:18

"Les Garçons" par coeur ! Ou : les garçons par coeur ? un peu comme l'abbé de Padts est, selon Souplier, "calé sur les mouflets"...

xristophe 27/08/2015 17:14

Si votre question sur la page est pour moi - c'est la 411 de l'édition Folio, vers la fin du chapitre 5. ("Le vêtement est instrument de cadrage du corps..." etc.) Deux brillantes pages de fétichisme obsessionnel, délirant et autoritaire - bref très "Tournier" ; au fond les relisant je découvre que je ne supporte plus trop cet auteur... Après tout j'avais 20 ans.

lesdiagonalesdutemps 27/08/2015 17:30

Merci j'ai grâce à vous retrouvé cet extrait. Pour ma part j'ai la première édition en collection blanche et alors ce passage se trouve page 325. Le roi des Aulnes est tout de même un livre très intéressant il a d'ailleurs été copié (voir un de mes dernier billet sur le récent prix Pulitzer. De Tournier je sauverais également Les météores, bien mal construit néanmoins et à la rigueur Vendredi, le reste ne vaut pas tripette...

Bruno 26/08/2015 16:07

Il y a quelque part chez Tournier, d'intéressants propos sur les mérites respectifs, en fonction de l'âge du sujet, entre la jambe et le bras...Ici, un admirable équilibre semble être advenu...merci.

lesdiagonalesdutemps 27/08/2015 15:30

Pourriez vous me donner la page car je ne situe pas ce passage.

xristophe 27/08/2015 15:20

Il y a chez Tournier un passage sur le pouvoir esthétique-érotique des culottes courtes en combinaison avec les chaussettes, longues ou courtes, exhaustif et descriptif de toutes les combinaisons : longtemps pour moi, quand je me touchais de bonne heure ("que c'est loin tout ça"), un des plus beau passage du Roi des Aulnes

lesdiagonalesdutemps 26/08/2015 16:12

Pourriez vous préciser votre pensée, à la sortie de la lecture partielle du dernier livre de Laurent Binet sur le meurtre de Barthes (très rigolo) et la préparation d'une pina colada (je ne sais pas du tout comment on écrit ça) avec goutation ou gotage pour mes invités de ce soir j'ai les neurones ensuqués.

xristophe 26/08/2015 14:36

Pascal en short et photographié par BA au Colisée - "merci du partage"