une visite à la fondation Vuitton

Publié le par lesdiagonalesdutemps

une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
une visite à la fondation Vuitton
Paris, mai 2015

Paris, mai 2015

une visite à la fondation Vuitton

Commenter cet article

ismau 10/07/2015 23:05

J'y suis retournée – avant-hier – et eu la bonne surprise d'y découvrir un nouvel accrochage, montrant cette fois une intéressante et riche collection ( enfin, moins ''pauvre'' ) . Des Gilbert et Georges impressionnants, des Gursky, des Wahrol, un superbe Basquiat … et d'autres choses plus contemporaines, certaines très bien aussi .
http://www.fondationlouisvuitton.fr/accrochages/accrochage-3.html

lesdiagonalesdutemps 11/07/2015 07:37

Il y a en effet un autre accrochage. Je pense y aller en aout surtout pour voir le grand Gilbert et George que j'ai vu reproduit dans un magazine.

ismau 09/06/2015 14:52

Merci pour votre parfait résumé du lieu et de l'exposition . Je suis en accord sur tout ce que vous dites là : en particulier les sublimes Bacon ( alors que je venais tout juste d'être déçue par ses toiles de l'expo Leiris au Pompidou Metz ) et puis les Kandinsky, entre autres chefs-d'oeuvre ... Mais effectivement, Xristophe à raison, je ne comprenais pas la présence des Picabia . C'est l'émission la Dispute qui m'a donné quelques réponses .
Enfin, vos photos m'ont montré que la collection permanente avait beau être nettement plus modeste que celle de Pinault, elle n'était pas absolument négligeable . Et comme j'en ai raté les trois-quarts, il faudra que j'y retourne bientôt ; tant mieux !

lesdiagonalesdutemps 09/06/2015 15:01

Le plus intéressant de la collection permanente, si j'ai bien compris encore largement en devenir est ce qui fait corps avec le bâtiment. Pour une fois je suis d'accord avec "La dispute". Je ne suis toujours pas allé visiter le Centre Pompidou de Metz mais l'exposition Leiris ne m'y incite guère, je n'aime pas beaucoup ce monsieur même si certaines pages de lui sont à lire.

ismau 03/06/2015 19:29

Moi aussi j'aime beaucoup vos photos de cette étonnante - et très réussie je trouve - architecture de Gehry ! Mais vous ne nous dites rien de la fameuse expo '' Les Clés d'une passion '' … ?  Je viens tout juste aujourd'hui d'écouter en différé ''La Dispute'' du 27 mai, qui en dit le plus grand bien .

lesdiagonalesdutemps 04/06/2015 06:58

Les Picasso sont en effet très beaux idem pour les Kandinsky mais on pourrait presque tout citer. Quant aux bacon ce sont pour moi les plus beaux tableaux de cette très belle exposition.

xristophe 04/06/2015 01:26

Moi je ne me souviens que de trois Picasso (forcément supérieurs), de qq Picabia dont l'intérêt aura échappé à Ismau, de deux ou trois Kandinsky de l'époque pré-géométrique heureusement, - bien sûr du Cri, mais pas l'ombre d'un seul des "sublimes" parait-il Bacon (Bacon aurait-il fait donc deux tableaux sublimes ?). Et puis - surtout des Picasso...

lesdiagonalesdutemps 03/06/2015 21:27

Pas grand chose à en dire sinon qu'il n'y a presque que des tableaux de première importance (une trentaine), le fameux cri de Munch (celui d'Oslo), de très beaux Nolde, la danse de Matisse, deux sublimes Bacon, deux Picabia érotiques des années 40, un très beau léger et quelques autres qui ne déméritent pas. L'accrochage est parfait. Les tableaux se répondent et respirent. Les photos sont interdites. Il y a un gardien par tableau. La Bâtiment est extraordinaire et très photogénique mais je trouve celui de Bilbao encore plus réussi. Les tableaux de l'auditorium sont de Kelly. La collecton permanente parait très pauvre par rapport à cette exposition. La comparaison avec la pointe de la douane à Venise est cruelle pour Arnault...

xristophe 03/06/2015 14:47

Occasion pour un photographe de déceler des "angles" - des angles éloquents - sur ce monstre qui semble "s'ignorer lui-même"... Comme tout ce qui se propose en "3D" certes mais dans l'architecture contemporaine tout spécialement... L'art moderne attend - flasquement - (flasque de tant de virtualités perceptives !) - que nous lui disions ce qu'il est - qui sinon resterait méduse échouée ahurie dans le temps. (Votre performance là y est brillante, comme toujours !)

lesdiagonalesdutemps 03/06/2015 17:15

Merci pour les compliment. Ce batiment est une invitation pour tous les photographes à faire de belles images