Histoire et littérature

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Rien n'est agaçant comme les critiques qui disent: que les littérateurs ne touchent pas à l'Histoire; c'est de la vulgarisation! L'Histoire ce 'est pas seulement les sources, le palimpseste. Tenir les écrivains au large de l'Histoire, c'est se priver de voltaire de Shakespeare, de Hugo. Même le médiocre Anatole France a eu, sur Jeanne d'Arc, son petit point de vue. Et Robert Bresson et Bernard Shaw!

Paul Morand, lettre à Jacques Chardonne, 8 septembre 1963

Publié dans citations

Commenter cet article

Olivier 28/09/2015 22:08

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec Morand sur ce point. S'il a évidemment raison d'ouvrir les portes de l'écriture de l'Histoire aux littérateurs, c'est (à mon avis) au sens où les meilleurs historiens sont également ceux qui ont du style (littéraire). Mais Ni Shakespeare ni Hugo ni Anatole France n'ont écrit de l'Histoire ; ils ont pu écrire sur l'Histoire, produisant par là-même du matériel historiographique (la vision sur l'époque X vue depuis l'époque Y) d'un extrême intérêt, mais qui nous en apprend souvent davantage sur l'esprit du temps de ces écrivains que sur les temps historiques qui les ont inspirés.

Il reste que, dans tous les cas, histoire et littérature font très bon ménage, à condition de ne pas vouloir les confondre absolument.

lesdiagonalesdutemps 01/10/2015 08:04

A mon sens c'est dans les romans que l'on apprend vraiment l'Histoire ou tout du moins les détails de l'Histoire, ce qui lui donne de la chair... Voir par exemple ceux de Philip Kerr.

ismau 09/06/2015 21:18

Il y a aussi ''L'île des Pingouins '' historique à sa façon et tout à fait extraordinaire, qui n'est certes pas d'un auteur médiocre !

lesdiagonalesdutemps 09/06/2015 22:08

L'ile des pingouins c'est très bien. Je ne suis pas en effet d'accord sur ce point avec Paul Morand qui néanmoins reconnait des qualités à Anatole France. Mais l'auteur d'ouvert la nuit doit trouvé le style de france trop plan plan.

xristophe 09/06/2015 16:51

"Le médiocre Anatole France"... c'est comme ça qu'il écrit l'Histoire, celui-là...

lesdiagonalesdutemps 09/06/2015 17:03

C'est en effet bien sévère mais à sa décharge la plume de Morand a une toute autre qualité que celui des Dieux ont soif qui n'est certes pas négligeable mais il me semble que 93 est supérieur (vieux souvenirs de lecture).