Pour se souvenir d'Arrabal

Publié le par lesdiagonalesdutemps

On ne parle plus beaucoup d'Arrabal, même plus du tout je crois et c'est bien dommage. J'ai eu la chance de rencontrer ce fascinant personnage lorsque j'ai édité en V.H.S Viva la muerte, cela doit faire une vingtaine d'années... J'étais dans mes petit soulier car l'homme avait la réputation de n'être pas commode. En fait il a été très gentil et m'a donné et dédicacé un énorme livre voué à son oeuvre. Pour le souvenir, écoutons Ekkoleg...

Commenter cet article

ismau 24/04/2015 14:55

Arrabal était tout de même déjà revenu heureusement à mes oreilles par la radio, il n'y a pas si longtemps, à l'occasion de la sortie d'un film ou documentaire le concernant : « Vidarrabal » . Mais quelle chance d'avoir pu le rencontrer ! En réécoutant Ekkoleg, dont je ne connaissais pas le nom, je découvre aussi que c'est chanté ... en danois, c'est curieux ! Et je le retrouve ici, la version générique avec les dessins de Topor, c'est encore mieux : https://www.youtube.com/watch?v=Rai4d7Wl8cE

lesdiagonalesdutemps 24/04/2015 19:48

Vous avez raison les dessins de Topor sont magnifiques. J'ai vu les originaux mais je n'ai jamais rencontré Topor. Je devais le voir et il est mort une semaine avant notre rendez vous. Eternel regret. J'avais eu le lien avec Arrabal grâce à Jodorowsky, encore un personnage incroyable dont j'ai édité les film La montagne sacrée et El topo en VHS dans des copie pourries. Il n'y avait que cela à l'époque depuis on a retrouvé de belles copies, au Japon je crois.