Lehnert et Landrock, images sensuelles de la Tunisie d'hier

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Lehnert et  Landrock, images sensuelles de la Tunisie d'hier
Lehnert et  Landrock, images sensuelles de la Tunisie d'hier

 

L'automne dernier, 2014, a eu lieu à la Galerie Au Bonheur du Jour à Paris (galerie incontournable et fortement recommandable à tous les amoureux de la beauté masculine) une exposition de photos de Rudolf Lehnert et d'Ernst Landrock prises en Tunisie au début du XXe siècle.Des peintres comme Maria Fortuny ou Puvis de Cavannes, des écrivains comme Richard Francis Burton et les explorateurs tels que TE Lawrence ou le  comte László Almásy (Patient anglais)  ont également été fascinés par ce monde.

 
 
 
 
 
 
Rudolf Lehnert était autrichien alors que Franz Landrock, était de nationalité allemande. Ils étaient tous deux nés en 1878. Ils se sont rencontrés quand ils avaient 26 ans. Ils partageaient le même rêve: visiter le "Moyen-Orient". Le premier à se rendre en Tunisie a été Lehnert. Il a été fasciné tant par les paysages que par les habitants. Ceci a motivé son association avec Landrock comme un homme d'affaires et directeur du  studio de photographie qu'ils établissent en Tunisie, entre 1904-1914, puis au Caire. Ils ont tenu un magasin en Tunisie 10 ans jusqu'à ce que le gouvernement français les force à fermer à l'occasion de la Première Guerre mondiale. De nationalités ennemi leurs biens furent confisqués
 
 
Lehnert a été arrêté par les Français et envoyé dans un camp d'internement. Landrock est parvenu à s'enfuir en Suisse pour. Après la guerre, il se sont retrouvés à Davos. Ils décident de s'installer au Caire. Avec le boom postal des lettres ils ont créé une entreprise de cartes postales. En 1930, Lehnert retourne en Tunisie. Landrock a poursuivi l'entreprise jusqu'en 1938. Lehnert est mort en Tunisie en 1948 et Landrock est en 1966 à Kreuzlingen (Allemagne). 
 
 
 
 
 
 
 
 
La laideur, la maladie ou la misère, de la Tunisie coloniale sont absentes de ces images qui essayent de recréer des scènes pleines d'érotisme et de sensualité.  Les amateurs d'époque de ces photographies étaient en grande partie des gays fascinés par ces images sensuelles de jeunes adolescents d'Afrique du Nord. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'une de leur images a été utilisée en Iran pour représenter le jeune prophète  Mohammad:
 
 

Publié dans photographe

Commenter cet article