Jean-Jacques Henner (1829-1905)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans peinture

Commenter cet article

xristophe 19/03/2015 22:30

Pour quelques bucoliques naïades accoudées sur ciel vert à un tombeau - ou bien, en groupe, mirant, traditionnelles, leur très longues chevelures - ou bien celle, seule, s'offrant nue face à face (ah, les courbes !), ou encore s'essayant à la flûte au soir... Pour tous ces motifs vaporeux et le charme que je leur trouve (les nus masculins étant tous hideux ou morts), je soupçonne chez ce peintre, Henner Jean-Jacques, l'usage immodéré des enivrants pouvoirs du néoclassicisme... Ah, merci, cher BA !