Jean-Claude Pascal

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Parfois et même assez souvent je pense à vous. J'aurais aimé mieux vous connaitre, j'ose penser qu'il en était de même pour vous à mon égard... Pour moi vous resterez à jamais le visiteur inattendu de la maison; celui que j'écoutais lire les "Dents du tigre" dans le poste et dont parfois la voix se matérialisait dans mon décor familier. Aujourd'hui votre voix m'accompagne assez souvent lorsque j'écris ce blog. Vous vous glissez entre Gonzales et Chopin. Je m'en veux un peu que vous y soyez si discret...

Commenter cet article

ismau 29/03/2015 20:02

Pour moi, il n'était que le bel Osman Ferradji, si compatissant et tendre avec la belle marquise des anges dans le très fameux « Angélique et le sultan » . Enfin ... très fameux pour moi, qui enfant avait adoré cette série au cinéma ( films sulfureux que j'étais très fière d'avoir vus bien qu' « interdit aux moins de 18 ans » ) Jean-Claude Pascal y jouait le rôle de l'eunuque en chef du harem, mais à l'époque je n'avais pas bien compris .
Je découvre sur Wikipédia un homme au contraire très complet : grand résistant, styliste, acteur, chanteur, écrivain . Et surtout l'histoire extraordinaire de son passage à l'Eurovision . La connaissez-vous ?

lesdiagonalesdutemps 30/03/2015 18:59

bon je vais recopier wikipédia car je ne saurais pas mieux dire:
En 1961, la télévision luxembourgeoise le sollicite pour la représenter à la sixième édition du Concours Eurovision de la chanson. Le samedi 18 mars, à Cannes, il remporte le concours pour le Luxembourg, avec la chanson Nous les amoureux, écrite par Maurice Vidalin et composée par Jacques Datin10,1.

Si, au sens premier, les paroles de la chanson s'entendent comme le combat de deux amoureux contre les préjugés de la société de l'époque11, en réalité elles dénoncent – sans que le grand public ne s'en doute – la répression des amours homosexuelles et prédisent une évolution prochaine des esprits à leur égard, ainsi que le chanteur lui-même devait le reconnaître plus tard12,13.

xristophe 30/03/2015 18:42

Je crois que ma grand mère l'aimait bcp. (Pas un peu sucrées, ses chansons ?) Mais cette histoire, alors, d'Eurovision ? ! ?

lesdiagonalesdutemps 29/03/2015 22:05

J'ai très bien connu Jean-Claude Pascal et cela dès l'enfance. Je crois que son gros problème était d'être doué pour trop de chose et pour sa carrière qu'il ait été incapable d'écrire (enfin pas toujours) les chansons qu'il interprétait, alors qu'il était capable d'écrire ses mémoires (sans nègre) Beau masque et un livre très intéressant sur la formation de Louis XIII. Bon il faut dire qu'il n'avait pas un caractère facile et qu'il n'était guère conventionnel...