une plongée dans les archives d'Egermeier

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Publié dans photographe

Commenter cet article

Yves 20/01/2015 16:12

Hello Bernard.Hier soir j'ai regardé sur TV5 une émission sur le sexe pendant la Seconde Guerre mondiale en France.Patrick Buisson semblait le principal intervenant.Dans ses volumes sur le même sujet il parle un peu d'Egermeier.Peut-être aurait-il plus d'information???

B.A. 21/01/2015 15:30

Si Buisson manque de rigueur il n'est tout de même pas ignare. Depuis les révélations de Sipriot sur Montherlant qui ont été O combien validé par la correspondance Montherlant-Peyrefitte. Si on se penche sur la sexualité durant la seconde guerre mondiale ces deux personnages on du mener Buisson à Sentein à moins que Buisson y soit arrivé par Genet puisque Sentein a été un des "inventeur" de Genet.

yves 21/01/2015 14:50

Ok..ok…Comme je suis historien professionnel ta remarque sur Buisson m'interpelle……si mon souvenir est bon Buisson ne cite-t-il pas Sentein au sujet d'Egermeier????L'important serait de savoir pourquoi Buisson a-t-il sélectionné cet exemple d'Egermeier pour son volume??Un choix basé sur la réputation du photographe….sur l'insistance de Sentein….connaissait-il Egermeier?

B.A. 20/01/2015 16:39

J'ai bien sûr les deux bouquins de Buisson (pas l'album illustré il faudrait que je me le procure). On apprend quelques petites choses et ces livre dont j'ai fait la critique sur le blog (assez facile à retrouver avec le moteur de recherche interne) sont assez intéressant par leur sujet le gros problème est que Buisson est autant historien que moi je suis évêque. Il n'y a pas de rigueur dans son texte. Il ne site pas vraiment ses sources ect...

xristophe 18/01/2015 19:17

Ah les contreplongées d'Egermeier... et les maillots de bain décontractés (voire relâchés...), relax, de cette époque ! (C'est sûrement ça, le croisement de ces deux paramètres, que regrette votre Daguerman)

xristophe 18/01/2015 19:15

Ah les contreplongées d'Egermeier... et les maillots de bain décontractés (voire relâchés...), relax, de cette époque ! (C'est sûrement ça, le croisement de ces deux paramètres, que regrette votre Daguerman)