Domenico Riccio detto Brusasorzi (1515-1567)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Domenico Riccio detto Brusasorzi (c. 1515-1567): Phaeton Driving the Chariot of the Sun (ceiling fresco, 1558, Vicenza, Palazzo Chiericati (Palladio, 1550-57)

Domenico Riccio detto Brusasorzi (c. 1515-1567): Phaeton Driving the Chariot of the Sun (ceiling fresco, 1558, Vicenza, Palazzo Chiericati (Palladio, 1550-57)

Publié dans peinture

Commenter cet article

ismau 29/01/2015 21:38

Je trouve une possible explication, mais pas ''Charlie'' du tout, au contraire très sérieuse - et savante - dans ''Entretien sur la pluralité des mondes : précédé de l'astronomie des dames '' … ! de Fontenelle :
'' Le Scorpion, qui figure dans cette fable (de Phaëton), est représenté dans un ancien monument de Mithras, dieu des Perses, comme dévorant les testicules du Taureau équinoxial ; c'est celui qui fit périr Orion, qui fit mourir Canopus, étoile du gouvernail du vaisseau d' Osiris, ou allégoriquement pilote du vaisseau . C'est à l'entrée du dix septième degré du Scorpion que les Égyptiens fixoient l'époque de la mort d'Osiris ; c'est lui qui, dans l'Edda, livre sacré des anciens peuples du nord, figure à côté du Serpent et du Loup qui ont pour sœur Héla ou la mort et dévorent le soleil . Ainsi tous les accessoires de la fable de Phaëton, et toutes les théogonies qui s y rapportent, indiquent également la fin des chaleurs et de la végétation, ou le deuil de la nature .''
Mythe de fertilité donc ? ( mais ''Domenico, gredin'' quand même ? peut-être )

lesdiagonalesdutemps 29/01/2015 22:19

J'en reste pantois auriez vous réussi à capter l'esprit de feu Dumézil? Dont les manes ont bien du souci avec l'évaporation récente des indo-européens...

xristophe 28/01/2015 23:53

Domenico, gredin ? Phaéton, étourdi ? Ou tous les deux, Charlie ? Saura-t-on un jour...