Charb, hommage

Publié le par lesdiagonalesdutemps

charlie hebdo prophete

Publié dans illustration

Commenter cet article

ismau 14/01/2015 19:24

Merci pour vos 3 « hommage à Charb » !
Dessins de Charb que je découvre, c'est un comble, grâce à vous . Je ne les pensais pas aussi provocants ! Idem pour ceux de ses copains de Charlie, au moins d'après ce que j'en avais vu jusque là : dans les médias c'était plus soft  ... Je n'en suis que plus admirative pour leur courage, et persuadée de l'utilité - de l'actualité ! - de telles publications, contrairement je crois à ce que disait Xristophe en commentaires de « Gösta Adrien-Wilson » .
Quant aux ''délices'' du catholicisme, ils me semblent à moi aussi très relatifs ( Gide puisqu'il est cité dans ces mêmes commentaires ... bataillait vainement avec ses ''amis'' catholiques genre Claudel, qui n'étaient pas des modèles de tolérance et n'admettaient pas d''extrême'' autre que le leur ) ... ''avant 14'' ? ce n'était pas vraiment mieux  : ex. en 1766 - siècle des lumières ce n'est pas si ancien - le chevalier de La Barre, 20 ans, torturé décapité et brûlé à Paris pour fait de blasphème et sacrilège .
Actuellement évidemment les ''innocents catholiques'' ne sont pas les pires !

xristophe 16/01/2015 22:31

Les culottes sales ! Et l'autre jour c'était les dessous des enfants de chœur appréciés, disiez-vous, de Montherlant ! Moi j'avais dit qu'on ne pouvait pas "enfermer" Montherlant là-dedans ! C'était vous qui le "confiniez"... Mon "confiné", ici, est choisi pour déplaire - le chocolat pour plaire - il y en a pour tous les goûts : à ma façon "je suis Charlie" quand même...! Mais si gardant le sens on change le mot, le "signifiant", on trouve bientôt le cloître - celui du moine tout comme celui de l'écrivain, de l'artiste... Pourquoi pas le désert, aussi, du misanthrope : espace grisant...

B.A. 16/01/2015 20:04

Le charme confiné des amitiés particulières, je ne sais pas pourquoi mais votre expression m"évoque le remugle de culottes sales. Je déteste ce confinement.

xristophe 16/01/2015 02:17

Eh bien voilà : innocents préceptes chrétiens, saints/très sains, dont de méchants profanes qui n'y croient pas du tout se servent pour leurs noirs desseins (chevalier de La Barre)... Plus tard il y a Claudel, le pire bonhomme qui soit, qui voulait faire flamber Gide "comme une crêpe (Ismau connaît sûrement cette anecdote)... Les caricaturistes ignorent ces distinguos. Ils n'ont même pas été "traumatisés" par les curés comme ils le croient. Très souvent hétéros, ils ignorent tout du charme confiné des amitiés particulières... La religion chrétienne c'est comme le chocolat pour LE foie (disait mon docteur) : "Un faux accusé"...

B.A. 14/01/2015 21:29

J'aime beaucoup les dessins de Charb, j'ai d'ailleurs une affiche d'un dessin de Charb qu'il m'a dédicacé et agrémenté d'un dessin de Maurice car je n'apprécie pas seulement ses caricatures politiques mais aussi les histoires de Maurice et patapon un chat très mal élevé (rien à voir avec ma Clara) et un chien encore plus mal élevé.
Pour le chevalier de La Barre si je me souviens bien l'histoire du blasphème était un prétexte pour l'éliminer. Cela d'ailleurs être la même chose dans certains pays musulman où le blasphème doit avoir bon dos.

Bruno 13/01/2015 16:04

Numéro spécial de Spirou ce vendredi 16 janvier

BA. 13/01/2015 16:09

Je suis abonné, je ne devrais pas tarder à le recevoir.