Antoine Bourdelle. La première victoire d'Hannibal, 1885.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Antoine Bourdelle. La première victoire  d'Hannibal, 1885. (je suis certain que vous n'auriez pas trouvé l'intitulé de la statue toit seul...)

Antoine Bourdelle. La première victoire d'Hannibal, 1885. (je suis certain que vous n'auriez pas trouvé l'intitulé de la statue toit seul...)

Publié dans sculpture

Commenter cet article

ismau 08/01/2015 19:46

En effet ... !
A son sujet, je trouve ces curieuses informations sur le site du musée Ingres de Montauban où elle se trouve :
" L'une des oeuvres de jeunesse les plus ambitieuses de Bourdelle, cette sculpture fut remarquée par le public lors de sa présentation au Salon. L'idée de montrer un épisode de l'enfance d'Hannibal, le futur général carthaginois, a chez l'artiste une double origine. La première, évidente, lui vient de Salammbô, d'où est tirée la scène représentée ici. Bourdelle, fidèle à la description de l'écrivain, nous montre un jeune garçon : "pas plus haut qu'un glaive romain, de longs cheveux noirs ombrageant son front bombé, les narines de son nez mince palpitant largement sur toute sa personne s'étalant l'indéfinissable splendeur de ceux qui sont destinés aux grandes entreprises".
L'impact de cette lecture chez Bourdelle rencontra également l'écho d'un souvenir d'enfance, celui de l'aigle captif dans la maison de tante Rose, rue Saint-Louis à Montauban, qui parvint un jour, après d'immenses efforts, à se libérer de ses chaînes et à prendre son envol sous les yeux émerveillés de l'enfant qu 'il était alors."

B.A. 08/01/2015 20:55

Merci, très beau commentaire pour une belle histoire.