B. Anthony Stewart

Publié le par lesdiagonalesdutemps

B. Ant

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans photographe

Commenter cet article

xristophe 19/12/2014 15:29

On se croirait chez un peintre (de quelle époque?) devant ces - toutes miraculeuses - photographies (des années 40-50 ?)

B.A. 19/12/2014 16:04

Je traduit approximativement une notule sur ce photographe

B. Anthony Stewart est né à Station de Lynch, Virginie, en 1904. En 1927 Stewart commence à travailler au National Geographic comme un comptable au labo photo, mais il attire rapidement l'attention du Président du National Geographic, Gil Grosvenor qui le repère comme un photographe de talent.

Jusqu'à sa retraite en 1969, il a toujours été un photographe du magazine et en conséquence n'a jamais fait d'auto-promotion ou des expositions publiques de ses images. Il ne se considérait pas comme un artiste. Néanmoins, son travail incarne les débuts de la photographie documentaire.

Parce qu'il travaille pour un magazine d'une audience internationale, ses images ont eu une influence mondiale. Le but de son travail a toujours été de raconter une histoire.

Il a utilisé toutes les technologies émergentes en photographie mais sa technique est venu d'une autre époque qui voulait que les images aient une composition parfaite.

Il disait que ses clichés n'étaient pas mis en scène. A l'époque de la grande dépression le gros plan du visage d'un mineur des Appalaches avec ses yeux perçants, le visage pâle fuligineux, en sueur, mal rasé est devenue et reste une icône de cette période.

Lorsqu'en juillet 1959 National Geographic a décidé de rompre sa longue politique de ne pas avoir des photos sur sa couverture, c'est une image patriotique photographiée par Stewart qui a été choisi pour lancer sa nouvelle série.