une visite à la National Gallery (fin)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Nicolas Poussin

Nicolas Poussin

une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
détail

détail

une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
détail

détail

Le Perugin

Le Perugin

une visite à la National Gallery (fin)
une visite à la National Gallery (fin)
Les crabes de Van gogh

Les crabes de Van gogh

Murillo

Murillo

Commenter cet article

ismau 24/11/2014 11:19

Je ne crois pas que ce soit si simple de décider entre une couleur d'origine - en partie supposée tout de même, malgré tous les progrès des investigations théoriques et scientifiques - ... et une couleur transformée mais qui garde les traces réelles du temps . On voit régulièrement des restaurateurs discuter à ce sujet dans les documentaires . A l'époque où j'ai découvert les tableaux de Londres, surtout ceux du Moyen-âge à la Renaissance et au 17ème, les restaurations paraissaient pour nos habitudes françaises un peu abusives . On avait parfois l'impression de ne pas voir l'oeuvre authentique, mais sa copie toute neuve . J'en avais discuté avec des amis, qui m'avaient dit que les politiques étaient différentes en Italie et Angleterre, partisans d'une restauration plus beaucoup plus voyante que chez nous .

Bruno 24/11/2014 23:01

Relire les débats au sujet de la Sainte Anne du Louvre..."décapée au chalumeau" selon certains, rendue aux regards selon d'autres...

B.A. 24/11/2014 17:34

C'est en effet une vieille histoire. Pour les ruines antiques c'est la même chose par exemple les allemands sont partisan dans une certaine mesure de relever les ruines au contraire les français ne veulent rien toucher. En ce qui me concerne je suis partisan des restaurations à l'anglaise. Les couleurs des peintres de la Renaissance étaient lumineuse par la force des choses car elles étaient très sombres.

ismau 23/11/2014 22:32

Le rouge de la robe de St Jean, et les contrastes violents ( très beaux ) du Tobie et l'ange de Pérugin ... c'est impressionnant cette intensité et fraîcheur des couleurs que l'on trouve dans certains des tableaux les plus anciens des musées anglais ! Cela m'avait choquée en les découvrant ; j'ai compris plus tard qu'il devait s'agir d'une pratique de la restauration différente de le nôtre ...

B.A.. 23/11/2014 23:14

Il me semble que ces couleurs sont fidèles aux couleurs d'origine dont on connait exactement la composition. Il n'est pas très difficile de les refaire et encore plus facile d'en trouver des modernes de la même couleur.