une plongée dans les archives d'Egermeier (3)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Publié dans photographe

Commenter cet article

Yves 12/10/2014 22:14

Salut Bernard
Que de merveilles encore d'EGERMEIER.Sont-elles tirées de négatifs ou numérisées de photos vinage?

Yves 12/10/2014 22:14

Salut Bernard
Que de merveilles encore d'EGERMEIER.Sont-elles tirées de négatifs ou numérisées de photos vinage?

yves 13/10/2014 18:12

Merci Bernard!

B.A. 13/10/2014 07:23

Tous les derniers billets de photos d'Egermeier sont tirés de négatifs numérisés

Yves 12/10/2014 22:14

Salut Bernard
Que de merveilles encore d'EGERMEIER.Sont-elles tirées de négatifs ou numérisées de photos vinage?

Bruno 12/10/2014 20:38

A mon avis, la troisième vue devrait être pivotée d'un quart de tour vers la gauche...

xristophe 14/10/2014 22:38

Allons calmez-vous, je vais soupçonner du sarcasme, avec même un brin d'ironie - j'ai oublié de préciser que la mienne était un modèle réduit (10 cm de long) ; (mais ma Smart, un tout petit peu plus longue, est, vraiment, elle, décapotable - et pas de siège arrière du tout)...

B.A. 14/10/2014 17:57

Quel chic, quelle classe, ça c'est du véritable dandysme avec sur les sièges arrières où l'on ne peut s'assoir que si on est cul de jatte, un électrophone Teppaz sur lequel tournerais une oeuvre de Boulez (on doit pouvoir bancher le tourne disque sur l'allume cigare!

xristophe 14/10/2014 17:51

Le plus fort, c'est que j'en ai une (de 1952; état neuf : je roule plus souvent en Smart...) ; la mienne n'est pas décapotable. Merci !

pmb94 14/10/2014 14:57

Poue etre plus précis, il fait rappeler qu à l époque Simca appartient encore à Fiat et que la 8 Sport est la jumelle du Spyder Fiat 1100 S. Seule la calandre, non visible sur la photo, pourrait les différencier.

B.A. 14/10/2014 10:35

merci beaucoup pour vos lumières en matière d'automobile

pmb94 14/10/2014 08:17

Il s agit d'une Simca 8 Sport (50ch - 135km/h) produite de 1948 à 1952. Dessinée par Pininfarina et produite chez Facel Métallon, créateur des fameuses Facel Vega.

B.A. 13/10/2014 07:25

Bruno a bien sûr raison mais c'est un peu compliqué de corriger mon erreur.

xristophe 12/10/2014 22:22

(Pour Bruno) En effet c'est bien possible... Quel détective... Mais personne ne parle de la belle bagnole décapotable !

Bruno 12/10/2014 16:34

Très belle série, merci pour le partage !
Sur la première, et superbe vue, j'ai tenté de lire la plaque de cadre qui, sur tous les vélos de l'époque, portait le nom et l'adresse du propriétaire...hélas, le reflet la rend illisible; le mystère demeurera.

B.A. 12/10/2014 18:27

Je n'avais pas pensé à cela. Quel dommage ce reflet8

xristophe 12/10/2014 15:49

Egermeier, le feuilleton : Garçon un peu rassis peut-être mais à vélo un short mou retroussé comme des manches de chemise est un détail friand qui ne se refuse pas... (Il se déplie sur le cliché suivant ! Quel beau vélo des temps jadis...) (Dans les arbres et dans l'eau, quelle belle matière de noir-et-blanc)

xristophe 12/10/2014 22:20

"En chair et en os" ! ! ! Je serais un croisement de Gilles de Rais et Barbe-Bleue ! ! ! Merci...

B.A. 12/10/2014 18:24

Si vous avez de tels garçons rassis qui croupissent dans vos armoire en chair et en os ou en photos prises par vos petites mains ne m'oubliez pas...