une plongée dans les archives d'Egermeier (2)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Publié dans photographe

Commenter cet article

xristophe 09/10/2014 16:01

Il est charmant, Egermeier, en scout... Mais on ne peut pas dire que ce soit "un Joubert" !... En revanche le garçon au cartable, au sortir de l'école "faisant les bouquinistes" - est un chef d'œuvre. Et les garçons grimpés genoux au vent sur les rochers "emblématiques" de Fontainebleau... Et d'autres...

B.A. 09/10/2014 18:18

Egermeier qui avait pourtant une assez haute idée de lui même tout en étant fort décati lorsque je l'ai connu, ne se prenait pas pour un Joubert, mais c'est amusant de connaitre sa bobine. C'est curieux comme beaucoup de photographes (pas moi) succombe à la tentation de l'autoportrait. Willy Ronis par exemple en a réalisé d'assez nombreux de même que Platt-Lyne, il faut dire que lui avait été modèle.