quelques jolis parisiens à l'été 2014

Publié le par lesdiagonalesdutemps

quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
quelques jolis parisiens à l'été 2014
aout, septembre, octobre 2014, Parie et sa banlieue

aout, septembre, octobre 2014, Parie et sa banlieue

Commenter cet article

Jean-Claude 19/10/2014 10:55

Entièrement d'accord avec "Xristophe" sur la beauté du premier cliché. A la qualité de la lumière s'ajoute la qualité de l'expression de ce visage : une gravité où toute tristesse est exclue.
Félicitations et merci !

Xristophe 19/10/2014 02:09

Le premier en gros plan et sa lumière magnifiquement "attrapés"... Il n'est pas mal non plus quand il revient en "GAP"... Dommage le reste du temps qu'il torde la bouche, la joue - manie d'ado faisant grimacer à plaisir sa chair en "caoutchouc" ; (ferait mieux de sourire...) Le léger très petit garçon s'appuyant gracieusement sur un échafaudage de cubes... est évidemment vu par quelqu'un qui sait voir et capter l'enfance - fugace quand elle se pose comme le sont les oiseaux. ((Ce message ne veut pas décoller ! 4 fois que je le relance... Encore une fois et je m'arrête. N'en gardez qu'un BA !)

Xristophe 19/10/2014 02:06

Le premier en gros plan et sa lumière magnifiquement "attrapés"... Il n'est pas mal non plus quand il revient en "GAP"... Dommage le reste du temps qu'il torde la bouche, la joue - manie d'ado faisant grimacer à plaisir sa chair en "caoutchouc" ; (ferait mieux de sourire...) Le léger très petit garçon s'appuyant gracieusement sur un échafaudage de cubes... est évidemment vu par quelqu'un qui sait voir et capter l'enfance - fugace quand elle se pose comme le sont les oiseaux.

xristophe 19/10/2014 02:06

Le premier en gros plan et sa lumière magnifiquement "attrapés"... Il n'est pas mal non plus quand il revient en "GAP"... Dommage le reste du temps qu'il torde la bouche, la joue - manie d'ado faisant grimacer à plaisir sa chair en "caoutchouc" ; (ferait mieux de sourire...) Le léger très petit garçon s'appuyant gracieusement sur un échafaudage de cubes... est évidemment vu par quelqu'un qui sait voir et capter l'enfance - fugace quand elle se pose comme le sont les oiseaux.

xristophe 19/10/2014 02:05

Le premier en gros plan et sa lumière magnifiquement "attrapés"... Il n'est pas mal non plus quand il revient en "GAP"... Dommage le reste du temps qu'il torde la bouche, la joue - manie d'ado faisant grimacer à plaisir sa chair en "caoutchouc" ; (ferait mieux de sourire...) Le léger très petit garçon s'appuyant gracieusement sur un échafaudage de cubes... est évidemment vu par quelqu'un qui sait voir et capter l'enfance - fugace quand elle se pose comme le sont les oiseaux.