sa bibliothèque s'était peu à peu imposée comme l'interlocutrice privilégiée de son existence.

Publié le par lesdiagonalesdutemps

septembre 2014

septembre 2014

Depuis des années sa bibliothèque s'était peu à peu imposée comme l'interlocutrice privilégiée de son existence. Elle était à la fois sa compagne, sa confidente, sa meilleure amie. Sa mémoire, puisque chaque période de sa vie était déposée là, sur quelque étagère. Son présent, la chose allait de soi. Et son avenir: chaque livre en appelait un autre, toute lecture exigeait une suivante et, plus il lisait, plus l'infini de ce qu'il n'avait pas lu, qui eût pu l'accabler, l'invitait au contraire à intensifier sa quête. Elle avait fini par avantageusement remplacer son rapport aux autres.

Michel Field, Le soldeur

Publié dans citations

Commenter cet article