FAIRFIELD PORTER

Publié le par lesdiagonalesdutemps

 























 

Fairfield Porter est né le10 juin 1907 aux Etats-Unis. Il était le quatrième des cinq enfants de James Porter, un architecte et Ruth Furness Porter, une poète issu d'une famille littéraire. Il était le frère du photographe Eliot Porter et le beau-frère de l'homme politique  Michael W. Straus. Il descendait de deux grandes familles de la Nouvelle Angleterre. Porter tout au long de sa vie a souffert en raison de ses opinions progressistes d'être assimilé à la classe privilégié. Ila été vu comme un esthète se mouvant  parmi les intellectuels de gauche, il était considéré comme le fils d'un homme riche, trop étroitement lié à la société de l'argent et de sa famille pour que ses idées soient prise au sérieux. Il était vu comme un révolutionnaire dilettante. De même, comme artiste, il a été souvent considéré comme un amateur, un peintre-gentilhomme se déplaçant parmi les bohémes. C'est bien dommage car c'est un des tout meilleurs peintres américains américains figuratifs du XX ème siècle.

Tout en étudiant à Harvard, Porter s'est spécialisé dans les arts plastiques ; Il poursuit ensuite ses études à l' Art Students' League quand il a déménagé à New York en 1928. Ses études à l'Art Students' League le prédisposé à produire un art socialement engagé et réaliste. Il serat également un critique d'art respecté tout en continuant à peindre une peinture naturaliste et ceci en pleine domination sur la peinture de l' Expressionniste abstrait .

Dans ses articles Il a souvent favorisé le travail d'artistes qui semblait assez loin de ses préoccupations, à l'instar de son artiste préféré, Willem de Kooning. Il a pris son rôle de critique d'art très au sérieux et il sentait son devoir de montrer les correspondances entre  l'art dont il était le contemporain avec celui du son passé immédiat, d'être un intermédiaire entre l'art et le public. 

Ses sujets sont principalement des paysages, des intérieurs domestiques et des portraits de famille, de ses amis et de collègues artistes, beaucoup de ces derniers appartiennent à ce que l'on appelle la New York School des écrivains, comme John AshberyFrank o ' HaraJames Schuyler... Beaucoup de ses tableaux ont été peints dans ou autour de sa maison familiale d'été à Head Island, dans le Maine et aussi dans  maison atelier du 49 South Main Street à Southampton dans l'état de New York.

Porter était un non conformiste dans aussi bien dans sa peinture que dans ses articles ; sa manière et son style étaient plus proches d'un artiste européen de la fin du XIXe siècle  que de ceux de l'école de New York du XXe siècle.

En 1959, Porter a écrit un essai sur Thomas Eakins qu'il admirait beaucoup. 

Sa talent doit beaucoup à sa fascination pour la nature. Il a surtout la capacité de révéler le caractère extraordinaire de la vie ordinaire. On peut en cela le rapprocher de Français Pierre Bonnard et Édouard Vuillard. De Vuillard disait-il <<  Dans ses scènes de la vie bourgeoise ce qu'il fait semble ordinaire, mais l'extraordinaire est partout. » Fairfield Porter apparait dans certains de ses tableaux comme un Hopper optimiste. On peut aussi le raprocher d'un autre de ses compatriotes   Marsden Hartley mais Porter est un coloriste plus nuancé que son ainé. L'influence de Porter sur Alex Katz est indéniable.

Fairfield Porter est mort en 1975. 

 

James Schuyler & Friend  (1958)

James Schuyler & Friend (1958)

View Across the Barred Island, 1968

View Across the Barred Island, 1968

Winter Landscape (Snow), 1958–1961

Winter Landscape (Snow), 1958–1961

Henry Sitting in Chair, 1958

Henry Sitting in Chair, 1958

Molly & Walter Bareiss, 1959

Molly & Walter Bareiss, 1959

FAIRFIELD PORTER
July Interior, 1964

July Interior, 1964

Girl in a Landscape, 1965

Girl in a Landscape, 1965

Iced Coffee, 1966

Iced Coffee, 1966

Anne in a Striped Dress, 1967

Anne in a Striped Dress, 1967

July, 1971

July, 1971

Jane and Elizabeth

Jane and Elizabeth

October Interior, 1963

October Interior, 1963

FAIRFIELD PORTER

Publié dans peinture

Commenter cet article