Le dernier mauvais coup porté à France-Culture

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Voici le texte, auquel j'adhère totalement, d'une pétition qui circule sur la toile à propos du dernier mauvais coup porté à France-Culture. Le déclin de cette jadis magnifique station est un marqueur significatif de l'abaissement de la culture et de l'intelligence dans ce pays

 

 

À l'attention : de la Direction de France Culture

Auditeurs de France Culture depuis plusieurs années, nous sommes de plus 
en plus consternés par la baisse régulière du niveau de cette chaîne, 
qui ne produit
quasiment plus de culture radiophonique ni ne s'attache à recueillir les 
témoignages de grands acteurs de la culture du siècle présent ou passé 
mais se
borne, au mieux, à faire la promotion de spectacles culturels ou 
d'ouvrages littéraires liés à l'actualité, en réduisant l’essentiel de 
ses programmes
à de simples entretiens dépourvus d'intérêt autre que conjoncturel.

L'un des derniers artisans de l'âge d'or de France Culture (des années 
soixante-dix à la fin des années quatre-vingt-dix), qui n'avait pas peu 
contribué
à forger l'esprit vivifiant et créatif de cette époque, vient d'être 
"remercié" sans ménagements par la direction de France Culture : il 
s'agit d'Alain
Veinstein, encore producteur de l'émission "Du jour au lendemain" 
(minuit-minuit trente en semaine), qui en 2009 s'était déjà vu sèchement 
signifier la
suppression de sa tranche 22h-minuit, "Surpris par la nuit" 
(anciennement "Nuits magnétiques", depuis 1979).

Certes, "Du jour au lendemain" est une émission consacrée à l'actualité 
littéraire, mais ce n'est jamais celle des têtes de gondoles, et surtout 
la manière
inimitable dont Alain Veinstein conduit ses entretiens — tout en 
suggestions feutrées et n'hésitant pas à laisser grande part aux 
silences productifs de
l'interlocuteur — en fait un exercice de création de haute voltige à 
part entière.

Prenant acte de cette décision unilatérale, justifiée selon la direction 
de la chaîne par la nécessité de laisser la place aux jeunes 
générations, Alain
Veinstein avait décidé de conduire seul sa dernière émission, dans la 
nuit du 4 au 5 juillet 2014.

Las ! Une heure avant la diffusion, un mail du directeur de la station, 
Olivier Poivre d'Arvor, a averti le producteur que son enregistrement ne 
serait
pas diffusé — et de fait il fut remplacé par la rediffusion d'un numéro 
consacré au prix Goncourt 2013, sans aucun égard ni prévention à 
l'endroit des
auditeurs déjà prévenus de cette émission testamentaire.

Sans nous faire trop d'illusions sur l'éventuelle réintégration d'Alain 
Veinstein dans l'équipe de producteurs de la chaîne, nous réclamons à 
tout le moins
la diffusion de cette dernière émission, qui pour l'instant se trouve 
accablée, ultime outrage, sous le boisseau d'une chose qui ne porte 
qu'un nom : "Censure".

Sèb

 

Publié dans télévision et radio

Commenter cet article

michael 10/01/2016 01:26

il est bien cet emission pourtant
https://www.youtube.com/watch?v=MKdUoqS1Nf0

ismau 11/07/2014 18:30

Une chose est certaine, la censure de cette dernière émission de Veinstein est une faute stupide . Après l'avoir écoutée, et l'avoir trouvée plus émouvante ( ou larmoyante c'est selon ) que vindicative, et de toutes façons pertinente, j'ai encore moins compris ... Leur gêne est d'ailleurs visible : le petit texte écrit qui accompagnait et expliquait la chose a disparu du jour au lendemain ( entre le jour où j'ai mis le lien, et le lendemain où je l'ai écouté )
Pour le déclin de FC, vous avez peut-être raison . Si je me contente parfaitement de « La grande table » c'est sans pouvoir comparer avec « Le panorama » dont je ne me souviens pas ... pareil pour les autres émissions . Il est bon parfois d'avoir une mauvaise mémoire ! Mais je me méfie de la nostalgie, que j'éprouve aussi bien sûr, qui nous pousse à regretter à priori tout changement dans les habitudes que nous aimons . D'autres émissions intéressantes pour moi, en plus de celles que vous citez : « Une vie une oeuvre » , « A voix nue », « Carnet nomade », « Tire ta langue », « On ne parle pas la bouche pleine » « Les nouveaux chemins... » (parfois) » « Le rendez-vous » et d'autres encore . A signaler aussi quand même, un site internet très riche, avec la formidable possibilité de l'écoute à la demande que vous notez .

B.A.. 11/07/2014 19:48

Je persiste à dire que France Culture est en pleine décadence. Bien sûr qu'il y a encore des émissions intéressante mais en citant A voix nue et Une vie une oeuvre ce sont deux émissions très anciennes qui ont survécu à la purge adlérienne. Je vous suivrais également pour Carnet nomade et Tire ta langue, j'écoute rarement On ne parle pas la bouche pleine mais les rares fois où je suis tombé dessus j'ai trouvé cela intéressant. Déjà beaucoup moins avec Les nouveaux chemins et pas du tout avec La grande table miroir (si je puis dire mais avec autant de cirage de pompe on doit pouvoir se refléter dedans) de la pseudo culture branchée et si possible tiers mondiste ah les émerveillements de la péronnelle de présentatrice devant le dernier tube bantou ou la nouvelle contorsion hipopienne, la bien pensance socialiste incarnée idem pour la Dispute avec le sentencieux Laporte et l'ignare Kapriélian sans parler de la critique en art plastique qui m'insuporte tant que j'ai oublié son nom. Je peux d'autant comparer le France Culture d'aujourd'hui avec celui d'hier que j'appartiens à un groupe qui me permet de réécouter les anciennes émissions.
Ceci dit les grandes traversées de l'été sont en général très bien. La première sur l'Egypte de Farouk à aujourd'hui sous la férule de Gilles Keppel était emarquable.

ismau 09/07/2014 22:43

Merci pour cette information . Mais au moins une bonne nouvelle, on peut maintenant écouter sur le site de FC ce dernier "Du jour au lendemain" censuré :

http://www.franceculture.fr/emission-du-jour-au-lendemain-du-jour-au-lendemain-4-juillet-2014-2014-07-05

Je n'ai pas encore écouté le plaidoyer de Veinstein, mais c'est évidemment une triste affaire pour lui et pour les auditeurs de sa très bonne émission . Cependant, je ne suis pas d'accord pour parler du déclin d'une jadis magnifique station . "Déclin" peut-être mais très relatif ... "Jadis magnifique", Non . "Toujours magnifique" surtout comparée aux autres stations : il y a encore plein de bonnes émissions sur FC.
Et puis une chose que je ne comprends pas, qui me surprend beaucoup ; je viens de lire qu'Alain Veinstein était marié avec Laure Adler, que je croyais elle en si bonne place ...

B.A. 10/07/2014 07:30

Pour Laure Adler, avec qui en ce qui me concerne je situe le déclin rapide de France-Culture, et grande coupeuse de tête, c'était avant. C'est le coté rigolo de la voir avec Veinstein tombé en disgrâce. Les agissements passés du couple fait que la réaction des producteurs a été relativement modérés mais suffisant (ainsi que celui d'un groupe d'auditeurs auquel j'appartient) pour faire reculer un peu la direction qui a mis en ligne la fameuse émission: http://www.mediafire.com/listen/d25bvculaykcs76/France_Culture_-_r_couter_-_Mercredi_9_Juillet_19_14_33.mp3 et qui s'est fendue d'un piteux comminiqué.
Si France-Culture reste écoutable parfois, elle n'est plus la belle station de jadis d'abord elle bénéficie du déclin des autres radios. Jadis pour contrebalancer le gauchisme bobo et bien pensant de la radio j'écoutais Radio Courtoisie, devenu inécoutable tant par la médiocrité de ses responsables d'émission que par leur étroitesse d'esprit, pour corriger l'extreme droitisme de cette dernière j'écoutais un peu radio Libertaire où il y avait entre autres une excellente émission sur le cinéma, hélas disparu!
Vous dites que France Culture est toujours magnifique mais comparez "La grande table" avec "Le panorama" d'hier. Il n'y a plus ni d'émissions littéraires digne de ce nom, surtout depuis l'éviction de Veinsten, où sont les successeurs de Vrigny et de Guidicelli? Idem pour pour l'actualité artistique, Pierre Descargue n'a jamais été remplacé! et "Mauvais genre" est beaucoup moins intéressant que dans ses premières années (Dionnet m'insuporte)...
Alors en fouillant bien (grâce aux podcasts) on peut encore trouver son bonheur . Il y a toujours Michel Ciment pour le cinéma, très très bien, Les papous qui maintiennent le cap, et bien sûr Finky le samedi matin qui résiste à la guimauve rose, très bien aussi la fabrique de l'histoire mais le sujet de la semaine ne m'intéresse pas toujours. Le véritable maux de France Culture est que la sociologie bourdieusenne tiersmondiste (comme le disait le regretté Raymond Cartier) a chasser la véritable culture.